SADS-CoVs, un autre coronavirus susceptible de se répliquer dans des cellules humaines

En 2016, les scientifiques ont découvert l’existence du SADS-CoVs, un autre représentant de la famille des coronavirus. Ce virus, provenant des chauves-souris, a été repéré en Chine et affecte surtout les porcs. Il est à l’origine de diarrhées sévères et de vomissements. Il peut même entraîner la mort des jeunes porcelets.

Il y a quelque temps, des chercheurs de l’université Chapel Hill, en Caroline du Nord (États-Unis), ont mené sur une étude sur le SADS-CoVs. Les résultats qu’ils ont obtenus ont révélé que ce virus pouvait se transmettre à l’Homme et se répliquer dans des cellules humaines.

Photo de Christopher Carson - Unsplash
Photo de Christopher Carson – Unsplash

Ces scientifiques ont déclaré que la propagation de ce virus peut affaiblir l’économie mondiale qui souffre déjà de la pandémie de Covid-19.

Une souche virale qui se reproduit facilement dans les cellules intestinales

Les chercheurs ont utilisé des cellules synthétiques similaires à ceux que l’on retrouve dans les poumons et dans les intestins humains. Ils les ont ensuite infectées avec une souche du virus SADS-CoVs pour voir comment celle-ci allait se comporter.

Ils ont noté qu’elle avait la capacité de se reproduire facilement dans les cellules intestinales et pulmonaires.

« Une croissance efficace dans les cellules primaires du poumon et de l’intestin humains implique le SADS-CoVs comme un pathogène du coronavirus émergent à haut risque qui pourrait avoir un impact négatif sur l’économie mondiale et la santé humaine », lit-on.

A lire aussi : Covid-19, tout ce qu’il faut savoir sur le couvre feu

Un virus à suivre de près

D’après Ralph Baric, coauteur de l’étude et professeur d’épidémiologie à l’université Chapel Hill, il est primordial de suivre de près l’évolution de ce virus.

« Alors que de nombreux chercheurs se concentrent sur le potentiel émergent du coronavirus bêta comme le SRAS et le MERS, le coronavirus alpha pourrait s’avérer tout aussi important pour la santé humaine, étant donné leur potentiel à passer rapidement d’une espèce à l’autre. »

De son côté, Caitlin Edwards, qui a aussi contribué à la réalisation de cette étude, estime que « les travailleurs du secteur porcin et la population porcine soient continuellement surveillés pour détecter les signes d’infection par le SADS-CoVs afin de prévenir les épidémies et les pertes économiques massives. »

Les chercheurs pensent avoir néanmoins identifié un traitement qui pourrait être efficace contre ce virus. Il s’agirait du médicament Remdesivir. Des tests doivent encore être réalisés pour confirmer son efficacité.

La dernière vidéo de la chaîne

Si vous aimez les produits tech, alors n’hésitez pas à nous rejoindre sur notre chaîne YouTube.

Le dernier test publié sur la chaîne, le test des Reno4 et Reno 4 Pro de Oppo

La Fredzone est également sur Google Actualités, pensez à vous abonner à notre flux !

Mots-clés Coronavirussanté