SafeMoon, la crypto-monnaie qui fait fureur grâce à Jake Paul et Keemstar

Pour ceux qui suivent les nouvelles dans le monde des crypto-monnaies, vous êtes sûrement au courant de l’existence de SafeMoon, une monnaie virtuelle créée vers le début du mois de mars. Ce qui est surprenant avec cette monnaie, c’est qu’elle semble être une monnaie révolutionnaire, surtout quand on voit toute la publicité qu’il y a autour d’elle, que ce soit sur les réseaux sociaux ou dans les journaux. Des stars ont même mis la main à la pâte pour la promouvoir, notamment Jake Paul et Keemstar. Mais qu’est-ce qui fait que SafeMoon soit si en vogue actuellement ?

La principale raison pour laquelle SafeMoon attire tant de monde est qu’elle promet de larges profits à ses investisseurs potentiels.

Crédits Pixabay

Ses créateurs indiquent qu’une mécanique de jetons programmables de type Rube Goldberg et une masse critique d’investissements guidés par les médias sociaux seront exploitées pour augmenter la valeur de la crypto-monnaie. D’après ce que l’on sait, SafeMoon a été créée pour décourager la vente en mettant en place une taxe de 10 %.

Ainsi lorsqu’une personne met en vente la crypto-monnaie, 5 % de la valeur va être distribuée aux propriétaires existants, tandis que les autres 5 % seront détruits. Cela va faire diminuer le volume de la monnaie sur le marché et donc faire augmenter sa valeur.

Les célébrités en action

C’est un processus déjà utilisé par de nombreuses crypto et dénommé « yield farming ». Toutefois, dans le cas de SafeMoon, beaucoup d’argent devra être versé dans la monnaie pour qu’il y ait du profit pour chaque investisseur.

Pour certains, il s’agit bien d’une opportunité pour faire des profits, mais d’autres pensent que cela ressemble plutôt à un plan compliqué et risqué qui pourrait bien s’effondrer et briser le rêve de nombreux investisseurs.

Pour le moment, SafeMoon n’est pas encore sur la liste des monnaies à trader sur les grandes plateformes d’échange. Elle a aussi produit une liste entièrement spéculative de projets incluant une expansion au Royaume-Uni et en Afrique, ou la sortie d’une application à vocation éducative. Malgré cela, SafeMoon, qui est ainsi encore un produit financier à très haut risque, est soutenue par des célébrités et des influenceurs qui encouragent leurs abonnés à l’acheter. Il y a par exemple Daniel Keem, plus connu sous le nom de Keemstar, qui fait la promotion de la crypto-monnaie sur ses comptes de médias sociaux.

Keemstar gère actuellement un compte Twitter avec plus de 2 millions d’abonnés, mais aussi une chaîne YouTube suivie par plus de 5 millions de personnes.

Le 19 avril dernier, Keemstar avait exprimé sa joie sur Twitter lorsque la valeur de SafeMoon a augmenté. Il a exhorté ses abonnés à investir en disant que la valeur a atteint des sommets et qu’il était riche. Cette publication a obtenu près de 5 000 likes, et des centaines de personnes ont commenté, demandant ce qu’il fallait faire pour pouvoir investir.

Keemstar n’est pas le seul à soutenir SafeMoon puisque le rappeur Lil Yachty, qui a 5,4 millions d’abonnés sur Twitter, en a aussi fait la promotion. Jake Paul, le youtubeur devenu boxeur, est aussi l’un des grands fans de la crypto-monnaie avec ses 3,9 millions d’abonnés. En plus, il y a aussi les articles rédigés dans des journaux reconnus comme Newsweek, The Scotsman, ou encore le Daily Express.

Où est l’os ?

Même si tout parait au point pour SafeMoon, il semblerait que tout ne fonctionne pas vraiment comme prévu pour la crypto-monnaie.

Par exemple, en avril dernier, l’équipe de développement de la monnaie avait organisé une AMA sur Twitch, mais les membres de l’équipe ne semblaient pas vraiment dans leur assiette. Les développeurs ont passé leur temps à se féliciter du succès de leur crypto-monnaie et n’ont pas pu répondre aux questions des investisseurs sur les coupures du réseau ou encore sur les lacunes concernant le projet.

La prestation des développeurs a même eu un effet sur Keemstar qui a décidé pendant une période assez courte d’abandonner la crypto-monnaie. Il a indiqué dans un tweet qu’il n’avait pas aimé le stream et qu’il voulait laisser tomber SafeMoon. Un peu plus tard le même jour, il a quand même décidé de revenir mais avec un investissement inférieur à ce qu’il avait initialement prévu.

D’autres personnes ont critiqué le système utilisé par SafeMoon. En effet, à cause du fait que la valeur de la crypto dépend des investisseurs qui versent de l’argent après soi, cela fait penser à des incidents comme ce qu’il s’est passé en 2018 avec le schéma de Ponzi de Bitconnect qui s’est écroulé. Certains investisseurs craignent même que les créateurs du projet s’enfuient avec tout un tas de jetons. Selon Colin Platt, chercheur sur les crypto-monnaies et chef de l’exploitation à Unifty, SafeMoon exploite une mécanique provenant du secteur de la finance décentralisée ou DeFi pour promouvoir ce qui est clairement un plan pour devenir rapidement riche basé sur un tas de codes désordonnés.

En tout cas, l’aventure continue pour SafeMoon et les stars qui la soutiennent. On verra bien tôt ou tard s’il s’agit réellement d’un moyen de s’enrichir de façon régulière ou plutôt d’un gros scam qui va faire perdre de l’argent à ses investisseurs.

On rappellera également que lorsqu’on investit dans les monnaies, il y a une règle importante à respecter : il ne faut investir que ce que l’on est prêt à perdre.