SaGa Scarlet Grace Ambitions : de la difficulté de traduire un japonais « très particulier »

Alors que Romancing SaGa 3 se préparait à être offert au public occidental pour la première fois, Square Enix a estimé que pareil effort pouvait être consenti pour SaGa Scarlet Grace: Ambitions, jusqu’ici cantonné aux Vita nippones. La traduction de ce dernier titre ne s’est d’ailleurs pas faite sans mal.

C’est donc dans un anglais salutaire que SaGa Scarlet Grace: Ambitions s’est découvert aux joueurs américains et européens sur tout un tas de plates-formes, à l’exception de l’originelle. Le studio chargé de la traduction est connu sous le nom 8-4. Du côté de Nintendo, la société a notamment travaillé sur Fire Emblem: Awakening et Xenoblade Chronicles X.

crédit YouTube

Dans un entretien accordé à Nintendo World Record, Graeme Howard, qui a dirigé cette traduction, reconnaît que la tâche n’a pas été aisée. Parce que non, les mécaniques de ce SaGa Scarlet Grace: Ambitions n’en sont pas les uniques éléments teintés d’obscurité.

Les traducteurs de SaGa Scarlet Grace Ambitions voulaient que l’écriture originale se démarque

« En Occident, les discussions autour de la série SaGa se concentrent largement sur ses mécaniques relativement peu orthodoxes », rappelle Graeme. « Avec la localisation de SaGa Scarlet Grace: Ambitions, nous voulions déplacer le curseur vers ce qui a toujours grandement contribué à la popularité durable de la série au Japon – des dialogues remarquablement pleins d’esprit. À cette fin, la partie la plus délicate [de notre travail] a été de trouver des moyens de retranscrire le style d’écriture très particulier de M. Kawazu [NDLR : Akitoshi Kawazu, en quelque sorte l’homme à tout faire de la SaGa] d’une manière qui préserve la portée des personnages – qui va de puissamment émotionnel à quelque chose chargé d’esprit sec – que louent les fans japonais. »

On apprend également qu’outre Akitoshi Kawazu, Yasuhiro Ikuta, le concepteur des combats sur la version Vita et le directeur de la version Switch, a lui aussi participé au processus de traduction. Son souci était que les mécaniques et le système de jeu soient correctement expliqués.

Il n’en demeure pas moins qu’en dépit de tout ce soin, SaGa Scarlet Grace: Ambitions apparaît, à l’instar de ces prédécesseurs, comme un RPG à considérer tout particulièrement. Au lieu d’être tenu par la main pendant quelques heures, le joueur est ainsi jeté dans la bataille d’un violent coup de pied dans le dos.