Sakurai, créateur de Super Smash Bros Ultimate, pense difficile d’avancer un jeu pendant le coronavirus

Le coronavirus a un impact non négligeable sur le secteur vidéoludique, notamment pour les boîtes de développement. Et Nintendo n’échappe pas à la règle alors que CD Projekt annonce que Cyberpunk 2077 ne prendra pas de retard grâce au télétravail. Et c’est justement ce télétravail auquel Masahiro Sakurai ne croit pas pour plusieurs raisons spécifiques à l’industrie vidéoludique japonaise. Entre projets secrets, nouveaux combattants pour son jeu Super Smash Bros Ultimate, c’est dans une interview pour Famitsu – et retranscrite en anglais par Kotaku – que l’homme s’est exprimé.

Une position bien opposée à celle de studios occidentaux qui acceptent le télétravail pendant cette période trouble.

crédit YouTube

Nul doute que les nouveaux combattants de Super Smash Bros Ultimate pourraient prendre du retard.

Un gros impact pour l’industrie vidéoludique japonais

Dans les colonnes de Famitsu, l’illustre Masahiro Sakurai s’est exprimé sur les conséquences du coronavirus pour l’industrie vidéoludique japonaise. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’homme dresse un constat sombre.

Pour ce dernier, il est très compliqué pour un employé de télétravailler sur un projet de jeu vidéo, notamment à cause de la peur d’une fuite – notamment des prochains combattants de Super Smash Bros Ultimate. Pour Sakurai, il s’agit d’un “boulot très privé, ce n’est pas comme si les développeurs pouvaient amener chez eux du matériel de développement”. L’homme conclut, sèchement “Honnêtement, le travail ne peut pas avancer”.

Il est également impossible, alors que le confinement et les contacts limités sont préconisés, pour Sakurai de se rendre à des réunions importantes. Le siège de Nintendo se trouvant à Kyoto, l’homme (vivant à Tokyo) n’a pas pu assurer son déplacement pour présenter un nouveau personnage de Super Smash Bros Ultimate. Pour lui, avant même l’annonce de ce dernier, il semble compliqué pour les développeurs de bien travailler dessus.

Une autre des grandes craintes de Masahiro Sakurai est également la fermeture du bâtiment de développement si une personne venait à être infectée par le coronavirus. Dans ce cas, tous les employés seraient alors mis en quarantaine et impossible de continuer à bosser.

Comme expliqué précédemment, cette position de Sakurai tranche radicalement avec CD Projekt ou encore Bethesda qui ont décidé d’opter pour le télé-travail.