“Salut les Musclés” : la sitcom de TF1 fête ses 29 ans

Le 22 décembre dernier, Salut les Musclés fêtait ses 29 ans. Si cette sitcom made in AB Productions n’existe désormais plus que dans l’esprit de ceux qui l’ont faite et appréciée, un retour sur cette joyeuse bande de musiciens-comédiens apparaissait comme un énième hommage indispensable aux années 1990.

Dans un souci de satisfaire les patients de TOC obnubilés par les chiffres ronds, il aurait peut-être été plus pertinent d’attendre l’année prochaine pour se réjouir des 30 ans de Salut les Musclés. Mais entre vous et moi, cela n’aurait pas changé grand-chose à l’affaire. Parce que dans un cas comme dans l’autre, on va se dire que ça ne nous rajeunit pas et qu’on aimerait bien se voir rafraichir la mémoire.

Et c’est surtout parce qu’AlloCiné s’est récemment entretenu avec Bernard Minet, l’un des Musclés, que l’occasion de reparler sans tarder de cette sitcom s’est imposée. Pour rappel, Salut les Musclés narrait les aventures loufoques d’une bande de musiciens célibataires.

“Salut les Musclés” : les premiers tournages allaient de 13h à 4h du matin

Le premier épisode de Salut les Musclés (sur les 263 tournés au total jusqu’en 1994) a été diffusé le 22 décembre 1989 au Club Dorothée, sur TF1. Et au début de l’aventure, il a bien fallu consentir à quelques efforts chez les principaux protagonistes : “Nous avons été les premiers à faire un épisode de sitcom de 26 minutes en une journée. Au début, quand on a commencé cette aventure, nous, musiciens, on n’était pas des lève-tôt ! On avait demandé à commencer le tournage à 13h. On avait fait un numéro zéro avec Pat Le Guen et après, on avait un grand monsieur de la télévision, qui s’appelle Jacques Samyn. Les premiers tournages commençaient à 13h et finissaient à 3-4h du matin. C’était long. Après, on allait un peu plus vite. Par la suite, on a repris des horaires normaux”, se souvient celui que l’on appelait “Minet” dans la sitcom.

Salut les Musclés a vu passer un certain nombre de comédiennes dont la carrière était encore balbutiante : Ophélie Winter, Ingrid Chauvin ou encore Mathilde Seigner. Bernard Minet se rappelle aussi d’Elodie Fontan, prochainement à l’affiche de Nicky Larson et le parfum de Cupidon.

À l’époque, elle n’était âgée que d’une dizaine d’années quand on lui a confié le rôle de Strellina, la fille d’Hilguegue, dans la suite de Salut les Musclés intitulée La Croisière foll’amour :

“Tous les petits qui venaient tourner avec nous, c’était du bonheur. Ils connaissaient leur texte au cordeau. Ça allait toujours vite, ils ne perdaient pas de temps. Je savais qu’Elodie Fontan allait réussir, elle avait tout pour réussir. Toutes les expériences sont bonnes quand tu es comédienne.” 

On notera que deux Musclés nous ont depuis quittés, René Morizur le 26 août 2009 à l’âge de 65 ans et Claude Chamboissier, surnommé “Framboisier”, le 4 janvier 2015 à 64 ans. Éric Bouad a quant à lui pris sa retraite, Bernard Minet a sorti un best-of en octobre dernier et Rémy Sarrazin a récemment participé au tournage d’un épisode des Mystères de l’Amour, sur TMC.