Samantha, la poupée sexuelle, a été malmenée sur le salon autrichien

Samantha est une véritable célébrité sur le marché des poupées sexuelles et elle était une des attractions phares du Ars Electronica Festival de Linz. Tout ne s’est cependant pas passé comme prévu et la poupée a ainsi été très malmenée par les visiteurs du salon.

L’Ars Electronica Festival se déroule chaque année dans la ville de Linz. L’événement a trait à la technologie, bien sûr, mais aussi à l’art et aux phénomènes sociétaux.

Westworld

Westworld n’est pas totalement à côté de la plaque lorsque la série décrit les rapports entre les hommes et les robots du parc.

Loin de se focaliser uniquement sur nos appareils électroniques, le salon préfère traiter de leur impact sur nos vies et notre quotidien.

Samantha, une poupée sexuelle intelligente

Sergi Santos, un ingénieur espagnol, a donc fait le déplacement sur place afin de présenter Samantha, une poupée sexuelle développée par ses soins.

Cette poupée a fait parler d’elle à plusieurs reprises au fil de ces derniers mois et cela n’a rien de surprenant compte tenu de ses fonctions. L’inventeur a en effet poussé le concept assez loin et il a ainsi doté sa poupée d’une intelligence artificielle complexe.

Grâce à cette particularité, Samantha est donc capable de tenir une conversation et elle pourra même prendre en compte l’attitude de son utilisateur pour lui offrir une réponse adaptée.

Plus intéressant, l’état d’esprit de la poupée dépend directement de son environnement et elle pourra ainsi se laisser influencer par une musique romantique ou par une lumière tamisée.

Sergi a également doté Samantha de plusieurs capteurs placés à des endroits stratégiques afin de lui donner la capacité de « ressentir » les caresses.

Couplés aux algorithmes développés par l’ingénieur espagnol, ces derniers permettent à la poupée d’offrir des réponses adaptées variant en fonction de l’attitude de son amant.

Samantha n’est pas seulement un projet personnel et la poupée est ainsi en vente depuis plusieurs semaines à un prix de 3700 €.

Samantha a été malmenée sur le salon

Sergi a donc fait le déplacement en Autriche afin de présenter sa poupée aux visiteurs du Ars Electronica Festival, mais tout ne s’est malheureusement pas passé comme prévu.

Loin de là, même, car si les visiteurs ont été nombreux à se précipiter sur son stand pour découvrir les fonctions proposées par Samantha, ces derniers n’ont pas été particulièrement tendres avec elle. D’après son concepteur, certains hommes auraient en effet eu une attitude particulièrement déplacée en déshabillant la poupée et en pressant violemment certaines parties de son corps et de ses mécanismes.

Suffisamment en tout cas pour briser certaines pièces.

Face à la situation, Sergi a donc été obligé de renvoyer la poupée en Espagne pour la faire réparer par ses techniciens et ses ingénieurs.

En lisant (ou en écrivant) ces lignes, il est évidemment très difficile de ne pas penser aux mises en garde de Noël Sharkey, un expert britannique spécialisé en robotique et en intelligente artificielle. Plus tôt dans l’année, l’homme avait en effet écrit un article en collaboration avec un spécialiste de l’éthique et des technologies afin de mettre le grand public en garde.

D’après ces experts, les poupées sexuelles comportent en effet de nombreux risques sur le plan sociétal et moral. Ils pensent en effet que la multiplication et la généralisation de ces produits pourraient entraîner à terme une objectivation des comportements sexuels.

Mots-clés insolitensfy