Samsung a déposé un nouveau brevet consacré à une technologie de charge sans fil à distance

Samsung, comme la plupart de ses concurrents, dépose des centaines de brevets chaque année pour protéger ses idées. L’un des derniers se focalise sur un système de charge capable de fonctionner à distance.

Samsung intègre depuis plusieurs années une technologie de charge sans fil à ses appareils haut de gamme. Le Galaxy S9 et le Galaxy S9+ en sont pourvus, de même pour leurs prédécesseurs. Si l’on en croit ce brevet, le géant coréen aurait cependant envie de passer à la vitesse supérieure en développement une technologie capable de recharger plusieurs appareils dans un rayon de plusieurs mètres.

L’année dernière, des rumeurs ont évoqué l’arrivée d’une technologie similaire chez Apple et l’iPhone X était censé selon plusieurs sources être parmi les premiers appareils de la marque à en bénéficier.

Samsung s’intéresse beaucoup à la charge sans fil

Finalement, la firme a décidé de ne rien en faire et de se contenter d’un système de charge classique, un système accompagné d’une station signée de la main de la marque, la fameuse AirPower.

Samsung semble s’intéresser lui aussi à ce sujet et le service juridique de l’entreprise a ainsi déposé en 2016 un brevet se focalisant sur une technologie fonctionnant à partir des ondes hertziennes.

Le document est assez exhaustif et il indique notamment que cette technologie serait capable de fonctionner – dans un premier temps – dans un diamètre de un mètre au maximum. Toutefois, le brevet laisse entendre que ce périmètre de fonctionnement pourrait être étendu au travers de plusieurs mises à jour futures.

Un brevet qui fait rêver

Pour fonctionner, cette technologie s’appuierait notamment sur un émetteur capable de convertir l’électricité en fréquences radio. L’énergie serait ensuite acheminée vers les appareils compatibles en passant par des réflecteurs directement intégrés à leur coque, des réflecteurs bien évidemment connectés à leur batterie.

Bien sûr, en l’état actuel des choses, rien ne dit que ce brevet débouchera sur une technologie pouvant être implémentée sur des terminaux vendus dans le commerce. Les brevets ont aussi leurs limites.

Mots-clés brevetssamsung