Samsung devrait désactiver les Galaxy Note 7 en Europe

Samsung a publié un court message sur son site en début de semaine, message dans lequel la firme évoquait la désactivation complète et définitive du Galaxy Note 7 en Europe. Cette fois, la fin est proche.

Extrêmement court, le message comportait seulement quelques lignes : “Nous déploierons à partir du 31 janvier une nouvelle mise à jour logicielle de la batterie de tous les Galaxy Note 7 encore en circulation en Europe. Cette mise à jour bloquera le chargement de la batterie de ces appareils ainsi que leur utilisation comme mobile”.

Désactivation Galaxy Note 7 Europe

Samsung envisagerait de désactiver tous les Galaxy Note 7 encore disponibles sur le marché européen.

La marque expliquait ensuite que cette nouvelle mesure avait pour objectif de pousser les personnes encore en possession d’un terminal à procéder à son remboursement ou à son remplacement.

Samsung devrait désactiver les Galaxy Note 7 en Europe

Repéré par nos confrères de 01net, ce message a cependant disparu du site quelques heures plus tard. Simple erreur ? Difficile à dire pour le moment malheureusement.

Selon les derniers chiffres communiqués par l’entreprise, environ 94 % des appareils commercialisés sur le vieux continent auraient été récupérés par le constructeur. Il reste donc encore plusieurs centaines de téléphones en circulation. C’est évidemment très problématique pour la marque.

Il faut en effet rappeler que tous les modèles sortis des chaînes de montage présentent les mêmes défauts. Cela vaut pour les premiers terminaux commercialisés, mais aussi pour les appareils produits dans le cadre du programme de remplacement de la marque.

Samsung a en effet été confronté à deux problèmes consécutifs.

Tous les modèles en circulation sont dangereux

Samsung SDI, pour commencer, a eu la très mauvaise idée de plier les éléments de la batterie à une de ses extrémités afin de pouvoir la faire rentrer dans la coque de l’appareil. L’opération a eu pour effet de rapprocher dangereusement les deux électrodes de la batterie, des électrodes qui doivent pourtant rester séparées.

Face à la situation, la firme avait suspendu la production de son terminal et il avait ensuite rappelé tous les modèles équipés de cette batterie pour les remplacer par une seconde version, équipée cette fois d’une batterie fournie par ATL. Malheureusement pour la marque, ce dernier n’avait pas prévu cet afflux de commandes supplémentaire et il a donc dû pousser ses chaînes de montage à plein régime pour pouvoir honorer son carnet de commandes… quitte à bâcler son travail.

Si vous avez encore un Galaxy Note 7 à la maison, il est donc préférable de cesser de l’utiliser et de passer par le programme mis en place par le constructeur pour procéder à son remboursement ou à son remplacement.