Samsung Galaxy Note 7 : les causes de l’explosion seront révélées à la mi-janvier

Samsung s’est pris une énorme claque avec le Galaxy Note 7. Promis à un bel avenir, le smartphone a malheureusement été confronté à d’importants problèmes de surchauffe et le constructeur a été obligé de mettre un terme à sa production après avoir lancé une campagne de rappel extrêmement coûteuse.

Cette décision a eu d’importantes répercussions sur les finances de l’entreprise et sur l’image de la marque, d’autant que cette dernière n’a pas encore été en mesure d’expliquer les causes de cette surchauffe.

Explications surchauffe Galaxy Note 7

Samsung devrait publier les conclusions de son enquête à la mi-janvier.

Pas officiellement, du moins. Selon plusieurs sources, le constructeur aurait en effet identifié les causes du dysfonctionnement du terminal… le mois dernier.

Samsung aurait -il résolut le mystère du Galaxy Note 7 ?

Pourquoi ne pas en parler ? La réponse est assez simple. Samsung aurait remis son rapport à des laboratoires extérieurs afin de leur demander leur avis. Le constructeur aurait donc privilégié la prudence afin d’éviter un nouvel écueil.

Il faut effectivement rappeler que le constructeur avait procédé à une enquête lorsque les premiers de surchauffe lui avaient été rapportés. Il n’avait rien trouvé à l’époque et il avait fini par rejeter la faute sur les batteries produites par sa propre succursale, Samsung SDI.

Suite à la publication de ce rapport, il avait lancé une vaste opération de rappel à travers le monde pour remplacer ces terminaux par des appareils équipés d’une batterie fournie par Amperex Technology Limited. Malheureusement pour lui, et aussi pour nous, cette stratégie n’a pas eu l’effet escompté et l’entreprise s’est retrouvée dans une nouvelle impasse.

Un communiqué à la mi-janvier ?

Cette fois, Samsung n’a pas droit à l’erreur et il a donc tout intérêt à faire valider son rapport par des laboratoires indépendants avant de le porter à la connaissance du public et des médias.

Si l’on en croit le quotidien JoongAng Llbo, alors l’enquête serait désormais bouclée et le rapport en question aurait été validé par les laboratoires contactés par la marque. L’entreprise aurait donc l’intention de révéler les conclusions de son enquête dans un avenir proche, et plus précisément à la mi-janvier.

Il faut tout de même rappeler qu’une entreprise spécialisée dans le contrôle qualité a mené sa propre enquête à la fin de l’année dernière. Après avoir démonté un Galaxy Note 7 et sa batterie, elle en était venue à la conclusion que ces surchauffes venaient du fait que le terminal était beaucoup trop fin pour une batterie dotée de cette capacité.