Samsung Galaxy Note 7 : les ventes reprendront le 28 septembre

Samsung a interrompu les ventes du Galaxy Note 7 au début du mois de septembre suite aux problèmes touchant la batterie de certains modèles. L’entreprise s’est faite assez discrète depuis, mais un de ses porte-parole a profité d’une entrevue menée par Reuters pour annoncer une bonne nouvelle : les ventes reprendront le 28 septembre prochain.

Oui, mais uniquement dans certains pays. Samsung va en effet procéder par palier et la firme va commencer par se concentrer sur le marché coréen.

Expéditions Galaxy Note 7

Les expéditions du Galaxy Note 7 vont bientôt reprendre.

Les autres marchés suivront ensuite, mais le porte-parole de l’entreprise n’a malheureusement pas donné plus de détails.

Samsung va se focaliser sur le marché coréen pour commencer

Ce n’est d’ailleurs pas surprenant, car la firme coréenne a fort à faire en ce moment avec son programme de rappel. Un programme qui concerne tout de même 2,5 millions de terminaux répartis aux quatre coins du monde et qui risque en plus de lui coûter plusieurs centaines de millions de dollars.

Le coût total de l’opération a effectivement été estimé à un milliard de dollars américains par Bloomberg.

Mais ce n’est pas le plus gros problème pour l’entreprise, car elle doit aussi composer avec les autorités de chaque pays. Les États-Unis viennent en effet de lancer leur propre programme de rappel, par le biais de la CPSC et donc de l’agence américaine de protection du consommateur.

Elle a d’ailleurs publié un communiqué dans la nuit avec de nombreux chiffres à la clé. À l’heure actuelle, l’agence a ainsi recensé 96 incidents sur le territoire américain, des incidents qui ont occasionné des blessures aux propriétaires des appareils concernés, mais également la destruction de plusieurs biens.

Un problème de batterie

D’après les informations dont on dispose, ces explosions auraient été provoquées par un défaut de fabrication touchant la batterie de certains modèles. Un défaut qui provoquerait une trop grande pression sur les plaques constituant la batterie.

Le pire reste évidemment à venir, car ces fameuses batteries proviendraient toutes… d’une succursale de la marque.

Face à la situation, Samsung a donc rappelé tous les modèles concernés et l’entreprise a lancé dans la foulée la production de nouvelles unités, des unités équipées cette fois d’une batterie fournie par un autre prestataire.

Comment pourrons-nous différencier ces modèles ? C’est simple en réalité. La firme coréenne va coller un autocollant spécial sur la boite des téléphones ne comportant aucun risque. Selon certaines sources, elle envisagerait aussi de changer le nom du terminal, mais ce n’est qu’une rumeur et il faudra attendre un communiqué officiel pour en avoir le cœur net.