Samsung Galaxy Note 7 : un autre modèle de remplacement a pris feu mardi dernier

Samsung se retrouve une nouvelle fois dans une situation inconfortable. Un Galaxy Note 7 de remplacement a effectivement pris feu mardi dernier chez un habitant du Kentucky, en pleine nuit. Cette fois, son propriétaire s’est retrouvé à l’hôpital après avoir inhaler une quantité importante de fumée. Ce modèle était censé être sûr. Exactement comme celui qui a pris feu à bord d’un avion plus tôt dans la semaine.

La scène s’est déroulé mardi dernier à Lexington, une ville d’un demi million d’habitants située dans l’Etat du Kentucky, et plus précisément dans la région du Bluegrass.

Galaxy Note 7 Burn

Un nouveau Galaxy Note 7 a pris feu la semaine dernière. Il s’agissait d’un modèle de remplacement.

Michael Klering était chez lui au moment des faits. Il dormait, en réalité, car l’incident s’est produit au petit matin, vers 4 heures.

Le Galaxy Note 7 a pris feu en pleine nuit alors qu’il n’était pas utilisé

D’après son témoignage, il a été réveillé par de violentes quintes de toux. En ouvrant les yeux, il s’est rapidement rendu compte que quelque chose ne collait pas. La chambre était effectivement remplie de fumée.

Il s’est levé et il a rapidement identifié la cause du problème. Son téléphone était en feu. Fort heureusement pour lui, Michael a réussi à contenir l’incendie sans trop de difficulté.

Fait étrange, le Galaxy Note 7 n’était pas branché au moment des faits et il se trouvait en veille.

Notre ami est ensuite retourné vaquer à ses occupations. Plus tard dans la journée, il a commencé à se sentir très mal et il a vomi à plusieurs reprises une substance noire. Paniqué, il s’est immédiatement rendu aux urgences de l’hôpital le plus proche de chez lui. Les médecins lui ont diagnostiqué une bronchite aiguë provoquée par l’inhalation de fumée.

Michael s’est senti très mal plus tard

Samsung a fini par avoir vent de l’histoire et la marque l’a alors contacté pour lui demander de remettre le téléphone à ses experts. Michael a refusé. Il a déclaré avoir reçu ensuite par inadvertance un message texte de la part d’un représentant de la société, un message adressé à un autre employé et dont le contenu était assez menaçant.

Face à la situation, Michael a donc décidé de prendre une assistance juridique et de révéler l’histoire aux médias. Il ne s’est d’ailleurs pas contenté de passer un coup de fil aux journalistes du coin puisqu’il a constitué un dossier complet réunissant de nombreux éléments comme son dossier hospitalier, une copie du message et de nombreuses pièces supplémentaires.

L’affaire a très vite été relayée par WKYT et elle s’est ensuite retrouvée à la une de tous les médias anglosaxons. Pour le moment, Samsung n’a pas encore publié de communiqué.