Samsung Galaxy Note 7 : un nouveau cas d’explosion en Chine

Samsung enchaîne les déconvenues depuis plusieurs la semaine et la situation n’est visiblement pas près de s’améliorer. Preuve en est, un client de la marque résidant en Chine prétend que son Galaxy Note 7 a explosé brusquement alors qu’il se trouvait en charge, causant par la même occasion des dommages considérables à son MacBook Pro.

La scène s’est déroulée durant le week-end. Hui Renjie a commandé le téléphone auprès d’une enseigne très réputée dans le pays, JD.com. Il a été livré quelques heures plus tard, par coursier.

Explosion Galaxy Note 7

Un nouveau cas d’explosion vient de se produire en Chine. La victime incrimine son Galaxy Note 7.

Après l’avoir déballé, il l’a tout de suite placé en charge, en utilisant le câble et le bloc secteur fournis dans la boîte.

Le Galaxy Note 7 incriminé était censé être un modèle sûr

Il l’a laissé là toute la nuit. Le lendemain matin, le Galaxy Note 7 a commencé à dégager une fumée noire avant d’exploser et de prendre feu. Le choc a été suffisamment violent pour soulever et briser la plaque en verre du terminal, une plaque qui a en partie fondu.

Manque de chance pour Huis Renjie, le téléphone se trouvait à proximité de son MacBook Pro lorsqu’il a explosé, causant ainsi des dommages à son ordinateur.

Il a eu la présence d’esprit de filmer la fin de la scène avec un autre appareil et il a aussi pris dans la foulée une série de plusieurs photos de l’appareil, mais également de sa boîte. Sur l’une d’entre elles, le numéro IMEI est apparent. Si l’on en croit l’outil proposé par Samsung, alors le téléphone associé à cette référence ne présente aucun risque et il n’est pas visé par la campagne de rappel lancée par la marque.

Cela n’a d’ailleurs rien de surprenant. En effet, si vous avez suivi avec attention l’affaire et ses nombreux rebondissements, alors vous savez sans doute que tous les Galaxy Note 7 ne sont pas concernés par ce problème d’explosion. En réalité, les modèles équipés d’une batterie produite par ATL ne courent aucun risque. Pas selon l’entreprise.

Quatre cas en Chine selon CNN

Et tout le problème est là finalement, car tous les terminaux vendus sur le territoire chinois sont équipés d’une batterie produite par ce fournisseur. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’Empire du Milieu n’est pas concerné par le rappel lancé par l’entreprise.

Samsung aurait-il sous-estimé le problème ? Plusieurs personnes en sont convaincues et il faut d’ailleurs rappeler que ce n’est pas la première fois qu’un Galaxy Note 7 pose problème en Chine puisqu’un autre client de l’entreprise a été frappé par un problème similaire la semaine dernière, ou celle d’avant. Le coréen avait mené une enquête et il avait fini par en déduire que l’incendie avait été provoqué par une source de chaleur externe au terminal.

Selon CNN Money, pour le moment, quatre cas de ce genre ont été rapportés en Chine. Les médias locaux sont évidemment très critiques à l’égard de la firme et plusieurs d’entre eux conseillent même aux utilisateurs de se débarrasser de leur téléphone.

La psychose semble bien partie pour s’installer et c’est un véritable problème, car cela risque de nuire grandement à l’image de l’entreprise dans les années à venir.

Explosion Galaxy Note 7 2

Le propriétaire du Note 7 a publié une photo de l’étiquette, avec le numéro IMEI du terminal.