Samsung le confirme, le Galaxy S9 a du mal à se vendre

Samsung vient de publier ses résultats financiers pour le second trimestre 2018. Et comme les spécialistes le prétendaient, le Galaxy S9 a vraiment du mal à séduire les consommateurs.

Comme d’habitude, la firme sud-coréenne vient de procéder à la mise en ligne de ses résultats financiers pour le trimestre écoulé. Les chiffres en disent beaucoup sur les activités de Samsung. Mais ce qui a le plus attiré notre attention, c’est la baisse des revenus. Ils ont diminué de 4 % en un an. En effet, au cours du second trimestre 2018, Samsung n’a réalisé qu’un chiffre d’affaires de 58,4 billions de wons (52,1 milliards de dollars), impliquant un bénéfice d’exploitation de 14,87 milliards de wons (13,3 milliards de dollars). D’après le chaebol lui-même, le Galaxy S9 est en partie responsable de cette baisse.

Les ventes du flagship annoncé en février dernier ont donc été inférieures aux prévisions de la firme. Cette difficulté du Galaxy S9 à se vendre confirme les prédictions des spécialistes.

Le terminal de la gamme ayant le plus de mal à se vendre depuis 2012

Début juillet, des spécialistes affirmaient que les ventes du successeur du Galaxy S8 allaient continuer à stagner. Face à cette situation, ils considèrent que le Galaxy S9 est le produit issu de la gamme Galaxy S qui a eu le plus de mal à se vendre depuis le lancement du Galaxy S3 en 2012.

De son côté, Samsung n’attribue pas seulement la baisse de son chiffre d’affaires au smartphone. D’après elle, cela est également dû à la diminution des commandes d’écrans OLED et LCD. Elle s’attend par contre à une augmentation de la demande au cours du nouveau trimestre avec l’arrivée des nouveaux iPhone.

Les ventes de téléviseurs en hausse

Malgré les difficultés rencontrées au niveau des ventes de Galaxy S9 et d’écrans, les ventes de téléviseurs Samsung ont été plutôt satisfaisantes. L’organisation de la dernière Coupe du Monde de football en Russie par la FIFA a largement contribué à ce succès.

On soulignera aussi le fait que la plus grande partie du profit a été réalisée grâce aux ventes de semi-conducteurs qui restent jusqu’ici l’activité la plus rentable pour le constructeur.