Samsung : L’entreprise est poursuivie pour avoir menti sur l’imperméabilité des smartphones Galaxy

Samsung fait actuellement face à un sérieux problème concernant ses publicités pour les modèles Galaxy. De nombreux utilisateurs reprochent en effet à la société de ne pas avoir montré suffisamment les effets réels de l’eau de mer ou celle de la piscine sur ses téléphones.

Le problème réside dans le fait que plusieurs cas de téléphones endommagés suite à une utilisation dans l’eau ont été recensés, alors que dans les publicités, les modèles sont totalement immergés et sont censés être pratiquement imperméables.

Crédits Pixabay

Une plainte a ainsi été portée par l’Australian Competition and Consumer Commission ou ACCC contre le géant de l’électronique en Australie. Le motif de la plainte est l’induction en erreur des consommateurs en leur proposant des smartphones que l’entreprise disait être résistants à l’eau et pouvant être utilisés dans la piscine ou dans la mer.

Une amende de plusieurs millions de dollars possible

Pour l’ACCC, Samsung ne connaissait pas suffisamment le degré de résistance à l’eau de ses modèles Galaxy. Plus de 300 publicités montrent cependant que les smartphones peuvent être utilisés en contact avec l’eau.

Selon les informations, cette affaire pourrait coûter une amende pouvant aller jusqu’à 7 millions de dollars à la société sud-coréenne pour chaque infraction recensée après le 1er septembre 2018 et une amende de plus de 760 000 dollars pour celles commises avant cette date.

La résistance à l’eau des téléphones Samsung Galaxy critiquée depuis des années

L’entreprise a déjà connu un cas plus ou moins similaire il y a quelques années avec le Galaxy S7.  Le magazine américain Consumer Reports a en effet déclaré que le smartphone avait échoué au test d’immersion, mais semblait pourtant être plongé dans  un aquarium dans les publicités.

À l’époque, l’entreprise a déclaré que c’était un défaut de fabrication qui ne concernait que quelques appareils seulement.

Pour le cas présent, Samsung a annoncé qu’elle allait maintenir ses publicités et va par ailleurs, se conformer à la loi australienne pour défendre sa cause. La compagnie a aussi déclaré qu’elle a satisfait à toutes ses obligations concernant la garantie conformément aux lois australiennes. Toutefois, cela n’a pas toujours été le cas, comme le dénonce l’ACCC dans sa plainte.

On ignore si c’est pour se rattraper ou pour éviter d’autres incidents, mais Samsung a conseillé à ses clients de ne pas utiliser les téléphones du modèle Galaxy à la piscine ou à la plage. Dans tous les cas, pour l’ACCC, cela signifie beaucoup de choses comme le fait que l’entreprise sait que l’eau peut causer des dommages à ses téléphones.

Mots-clés Galaxysamsung