Samsung NX3000 : un APN rétro taillé pour les selfies

Samsung est présent sur plusieurs fronts différents. Le constructeur est même un véritable touche à tout et il est ainsi capable de produire des téléphones ou des tablettes, bien sûr, mais également des téléviseurs, des machines à laver et même des appareils photo. Et justement, figurez-vous que le géant sud-coréen a profité du 8 mai pour lever le voile sur un nouvel APN taillé pour les selfies, un APN aux lignes délicieusement rétro. Son nom ? Le NX3000 et il pourrait bien faire tourner quelques têtes.

Comme son nom l’indique assez bien, le Samsung NX3000 vient succéder au NX2000. Il s’adresse ainsi aux photographes amateurs à la recherche d’un boitier compact, polyvalent et connecté.

Samsung NX3000

La gamme des NX se positionne sur le segment des hybrides. Autrement dit, l’objectif attaché au boitier est amovible et il est parfaitement possible de le remplacer par d’autres optiques. En la matière, Samsung n’offre peut-être pas autant de choix que Canon, Nikon ou même le couple Olympus / Panasonic, mais on trouve tout de même quelques zooms et quelques focales fixes intéressantes. Si le sujet vous intéresse, vous trouverez un aperçu de la gamme à cette adresse.

Toujours est-il que le Samsung NX3000 n’a pas grand chose à voir avec son prédécesseur. Le constructeur sud-coréen a effectivement opté pour un boitier aux lignes rétro, un boitier qui rappelle dans une certaines mesures les compacts que l’on trouve au catalogue de Fujifilm, et de quelques autres.

Sous le capot, et bien on trouve pour commencer un capteur de 20,3 millions de pixels au format APS-C, soit un format identique à celui des hybrides produits par Fujifilm ou Sony. La vitesse de son obturateur monte jusqu’à 1/4000 seconde et le mode rafale tape dans les cinq images par seconde. La sensibilité est comprise entre 100 et 25 600 ISO.

Le point fort du NX3000, c’est sans contexte son écran tactile de trois pouces (460k points), un écran capable de pivoter à 180°. Autrement dit, il est parfaitement possible de se lancer dans de magnifiques auto-portraits. D’où l’allusion aux selfies. Sinon, et bien le boitier embarque aussi un port pour cartes mémoire mais attention car il ne pourra accepter que des micro SD. S’ajoutent à cela un port micro USB, une sortie micro HDMI, une puce WiFi 802.11 b/g/n et une batterie dotée d’une autonomie de 370 clichés, norme CIPA.

Côté prix, et bien il coûtera la modique somme de 529 dollars avec un 16-50mm stabilisé, pour un lancement planifié dès le 1er juin.