Samsung travaille toujours sur un lecteur d’empreintes intégré à l’écran

Samsung a déposé tout récemment un nouveau brevet mettant une fois de plus en scène un lecteur d’empreintes intégré à l’écran d’un téléphone. Toutefois, il est peu probable que le Galaxy S9 puisse en profiter.

Cela ne vous aura sans doute pas échappé, mais nos téléphones s’étirent de plus en plus en longueur et ils tendent aussi beaucoup vers le borderless. L’entreprise coréenne s’inscrit pleinement dans cette nouvelle mode et elle devrait poursuivre dans cette direction dans les mois et années à venir.

Galaxy Note 8 : image 15

Si le Galaxy S8, le Galaxy S8+ ou encore le Galaxy Note 8 en imposent par leurs lignes, ils souffrent également tous du même défaut.

Samsung réfléchit à un lecteur d’empreintes situé sous l’écran

Dans l’optique de libérer de la place pour la dalle de ses téléphones, la firme coréenne a en effet été obligée de rogner sur les bordures encadrant leur écran et de faire ainsi l’impasse sur le traditionnel bouton d’accueil et son lecteur d’empreintes digitales si pratique.

La pièce n’a cependant pas totalement disparu et l’entreprise a ainsi choisi de la déplacer à l’arrière de ses téléphones et de l’intégrer directement à leur module photo. Un choix qui n’a pas fait l’unanimité auprès des utilisateurs. Beaucoup regrettent en effet la place occupée par l’ancien lecteur et la firme semble avoir entendu leurs remontrances.

Comme indiqué plus haut, Samsung a en effet déposé récemment un nouveau brevet consacré à un lecteur d’empreintes directement intégré à la dalle d’un téléphone.

Un capteur situé entre la vitre de protection et la couche tactile

Validé par le WIPO et donc par la World Intellectual Property Organization, ce dernier présente un nouveau capteur doté de douze points de pression, un capteur situé entre le verre de protection utilisé pour protéger la dalle, la couche tactile et l’écran lui-même.

Grâce à ce système, l’utilisateur serait en mesure de s’identifier avec ses empreintes sans avoir besoin de prendre son appareil en main et d’accéder ainsi à l’intégralité des données stockées sur son terminal.

En dépit du potentiel de ce brevet, il est important de signaler que ce document ne prouve pas que les prochains appareils de la marque seront équipés d’un tel capteur. Samsung dépose en effet des centaines de brevets chaque année et ces derniers visent la plupart du temps à protéger ses idées.

Mots-clés brevetssamsung