Samsung : un brevet pour un smartphone dépourvu de bouton physique en façade

Samsung dépose chaque année un certain nombre de brevets et s’ils ne débouchent pas tous sur des choses concrètes, ils nous permettent d’avoir une idée un peu plus précise des pistes examinées par la firme. Et justement, un de ces brevets traine actuellement sur la toile, un brevet qui met en scène un smartphone ressemblant pas mal aux terminaux de la gamme Galaxy S,  à un détail près : il est dépourvu de bouton physique sur sa face avant. Oui, et ce n’est pas sa seule spécificité, loin de là même…

Le truc à savoir, c’est que ce brevet ne date pas d’hier. En réalité, il a été déposé par Samsung le 20 juillet 2012, mais il aura fallu attendre cette semaine pour qu’il soit validé et enregistré par le USPTO.

Brevet Samsung smartphone : image 1

Non, vous ne rêvez pas, ce smartphone n’a aucun bouton physique en façade.

Comme en témoigne les images qui illustrent cet article, ce brevet reprend les mêmes lignes que la plupart des terminaux de la gamme Galaxy S. En réalité, il ressemble même beaucoup au S3, avec des coins très arrondis et un gabarit similaire. Toutefois, et contrairement à ce dernier, sa face avant est totalement dépourvue de bouton physique. Intéressant, mais il y a mieux car on peut également distinguer la présence d’un drôle de rectangle situé sur la droite, à l’arrière de la coque du mobile. Il ne s’agit pas du haut-parleur du terminal puisque ce dernier est intégré en bas.

Mais alors, qu’est ce que c’est ?

Les hypothèses ne manquent pas et Phone Arena pense pour sa part qu’il pourrait (notez le conditionnel) s’agir d’un lecteur d’empreintes digitales. L’utilisateur n’aurait alors qu’à faire glisser son doigt le long de la coque du terminal pour le déverrouiller, ou même pour procéder à des paiements en ligne.

Et justement, si l’on en croit tout ce qui se murmure depuis de longues semaines, alors le Galaxy S5 devrait être le tout premier smartphone de Samsung à embarquer un lecteur de ce type. Bon, il ne faut pas non plus tirer de conclusions trop hâtives. Le S5 étant attendu pour le mois d’avril, le projet doit être bouclé depuis la fin de l’année dernière. Il serait donc très étonnant que Samsung base le design du nouveau vaisseau amiral de sa flotte sur un brevet n’ayant pas encore été approuvé par les organismes compétents.

En revanche, rien ne l’empêche de reprendre certains éléments, comme la présentation et l’emplacement du lecteur d’empreintes digitales supposé.

Mots-clés samsung