Samsung : un Galaxy S7 a pris feu entre les mains d’une femme

Samsung doit faire face à une crise sans précédent en ce moment et cette dernière est visiblement bien partie pour ne pas se limiter à la dernière phablette de la marque. Preuve en est, cette fois, c’est un Galaxy S7 qui a pris feu entre les mains d’une femme alors qu’elle se trouvait dans un bar de sa ville. La scène a été filmée par les caméras de sécurité de l’établissement.

Sarah Crockett a une trentaine d’années et elle habite au Royaume-Uni, où elle occupe un poste d’enseignante. Accessoirement, elle est aussi très branchée et elle a récemment craqué pour un Galaxy S7 doré.

Feu Galaxy S7

Un Galaxy S7 a pris feu dans un bar anglais au début de la semaine.

Jusqu’ici, elle n’avait pas rencontré le moindre problème, mais tout a changé au début de la semaine.

Le Galaxy S7 a commencé à chauffer et à gonfler

Sarah s’est en effet rendue dans un café où elle a ses habitudes afin de passer un moment avec son mari, en tête à tête, loin de leurs deux enfants. Elle était en train d’utiliser son téléphone lorsque ce dernier s’est brusquement mis à chauffer.

L’enseignante ne s’est pas inquiétée outre mesure, mais le Galaxy S7 a très vite commencé à gonfler. Sarah l’a immédiatement jeté sur la table et elle s’est très vite écartée, de même pour son époux.

Ils ont bien fait, car l’appareil a commencé à dégager une épaisse fumée. Le serveur est immédiatement intervenu afin d’écarter ses clients et il a eu la présence d’esprit d’attraper le téléphone avec un chiffon pour le jeter dehors.

Sarah a immédiatement contacté Samsung après l’accident. Le conseiller qui s’est occupé de son dossier s’est dit très surpris par son témoignage, d’autant que le Galaxy S7 n’était pas en charge au moment des faits. Il lui a notamment dit que c’était la première fois que la société était confrontée à un cas de ce genre.

Une épaisse fumée s’est dégagée du terminal

Toutefois, il a accepté d’ouvrir une enquête et la firme va donc enquêter sur l’incident.

Il est important de rappeler que ce n’est pas le premier cas de ce genre dont on entend parler. Un homme a récemment décidé de poursuivre la firme suite à un incident similaire survenu en mai dernier. Il se trouvait sur un chantier lorsque son Galaxy S7 a subitement pris feu, lui occasionnant par la même occasion des brûlures au second et au troisième degré. Ses avocats ont d’ailleurs l’intention de lancer une class action afin d’enfoncer le clou.

Ce nouveau cas ne plaide évidemment pas en faveur de l’entreprise, d’autant que les caméras de l’établissement ont filmé toute la scène, confirmant du même coup le témoignage de l’enseignante.