Samsung va définitivement tuer le Galaxy Note 7

Samsung vient d’annoncer une bien triste nouvelle. Le constructeur a en effet décidé de tuer définitivement le Galaxy Note 7. Les propriétaires du téléphone n’auront bientôt plus la possibilité de le recharger.

Samsung a présenté la phablette en plein cœur de l’été. Le terminal avait tout pour lui : de belles lignes, une puce véloce et des fonctions parfaitement adaptées à la vie en entreprise. Il était donc promis à un bel avenir et tout le monde s’attendait à ce qu’il rencontre un énorme succès.

Fin Galaxy Note 7

C’est bientôt fini pour le Galaxy Note 7.

Le destin, ou la fatalité, en a malheureusement décidé autrement. Peu de temps après le lancement de l’appareil, les consommateurs ont commencé à rapporter des cas de surchauffe. Puis carrément des explosions.

Le Galaxy Note 7 va tirer sa révérence

Samsung a immédiatement interrompu la production de l’appareil afin de mener une enquête en interne. Le problème venait des batteries fournies par sa propre filiale, des batteries dont les coins avaient été écrasés durant la production des pièces.

Le constructeur s’est alors tourné vers son second fournisseur, AHL, afin de lui confier l’intégralité de la production de la pièce. L’entreprise a accepté. Confiant, le géant sud-coréen a alors lancé un vaste programme d’échange afin de remplacer toutes les unités posant problème par des modèles sains.

Mais voilà, AHL n’avait pas prévu de devoir faire face à une telle demande. La société a donc accentué la pression sur ses chaînes de fabrication et ces dernières ont fini par commettre d’importantes erreurs de conception. Les batteries de remplacement ont alors commencé elles aussi à surchauffer et à exploser. Face à la situation, Samsung a décidé d’interrompre définitivement la production de sa phablette.

Le constructeur a lancé dans la foulée un vaste programme de rappel afin de retirer tous les Galaxy Note 7 présents sur le marché.

Samsung va déployer un ultime firmware

Tous les consommateurs n’ont cependant pas accepté de renvoyer leur appareil et plusieurs d’entre eux ont volontairement ignoré les multiples appels du pied du constructeur. Afin de leur forcer la main, Samsung a alors commencé à déployer des mises à jour logicielles visant à réduire la capacité de charge de sa phablette.

L’opération a fonctionné, mais il reste toujours quelques modèles en circulation. Bien décidé à tourner définitivement cette page de son histoire, Samsung a donc décidé de déployer une dernière mise à jour sur les appareils encore en circulation, une mise à jour qui empêchera toute nouvelle recharge de la batterie.

Fait amusant, la firme a décidé de déployer cet ultime patch le 28 mars prochain, et donc la veille de l’annonce du Galaxy S8 et du Galaxy S8+.