Samsung : vers des coques pour smartphones dotées d’écrans E-Ink ?

Le 12 décembre dernier, Samsung déposait un brevet pour des coques de protection pour smartphones équipées d’un affichage E-Ink, le même type d’écran que sur nos liseuses. L’idée serait notamment de proposer à l’utilisateur une coque avec rabat, comme Samsung en a déjà commercialisé par le passé, profitant de deux écrans : un premier placé au dos, l’autre destiné à se replier sur la façade du mobile. À noter qu’une variante sans rabat serait aussi d’actualité.

Comme le souligne le site néerlandais LetsGoDigital, les brevets déposés par le géant coréen donnent quelques détails techniques intéressants sur ces fameuses coques. On apprend par exemple qu’elles profiteraient de leur propre circuit imprimé avec processeur, d’une antenne, d’un contrôleur d’affichage et d’une puce NFC. L’ensemble serait tactile et permettrait d’afficher divers contenus allant de fichiers texte, en passant par des vidéos, des images, des pages web, ou – plus simplement – des informations générales comme les appels / SMS entrants ou les notifications.

Un brevet déposé début décembre par Samsung laisse entendre que la firme travaillerait sur des coques pour smartphones dotées d’écrans E-Ink. Leur alimentation serait prise en charge par le mobile.

Dans son brevet Samsung précise que différents formats d’affichages seraient d’actualité. À l’avant, sur le rabat, l’écran E-Ink intégré occuperait un maximum de 98% de la surface totale disponible. À l’arrière, il serait possible de choisir entre un petit carré d’affichage (occupant un maximum de 35% de l’espace), positionné au bas de la coque, ou un affichage complet occupant tout l’arrière de la coque ou presque. Cet écran arrière pourrait en outre être couplé à un film imprimé placé sous la coque pour donner des effets de relief, par exemple. Des partenariats, avec Marvel entre autres, seraient prévus comme le laissent entendre les schémas déposés par Samsung.

Une coque alimentée via un système d’induction ?

LetsGoDigital, précise par ailleurs que les coques de Samsung pourraient être fabriquées à l’aide de différents matériaux. Le bois, le métal, le plastique ou encore le polycarbonate sont ainsi mentionnés sans que l’on en sache beaucoup plus.

L’intérêt des écrans E-Ink réside principalement dans leur capacité à rester lisible même dans des conditions de forte luminosité (parfait pour que le contenu affiché sur la coque reste visible en toutes circonstances ou presque), mais aussi dans leurs faibles besoins en énergie. Si une petite batterie serait bien intégrée aux coques de protections pensées par Samsung, cette dernière serait rechargée directement par le smartphone, de manière sans-fil apprend-on. Les derniers terminaux haut de gamme de Samsung étant compatibles avec la recharge par induction, on peut imaginer que ce même système pourrait permettre d’alimenter les deux écrans E-Ink de la coque, sans trop empiéter sur l’autonomie du mobile.

Reste bien sûr à savoir sur Samsung décidera bel et bien de commercialiser ces fameuses protections pour smartphone. Ce ne serait pas la première fois qu’un brevet déposé par un géant de la tech demeure lettre morte. La question des modèles de smartphones compatibles reste également en suspens.

Mots-clés samsungsmartphone