Saturne : le mystère de son champ magnétique résolu

Saturne possède un champ magnétique étrangement symétrique. Les scientifiques pensent maintenant avoir résolu ce mystère.

La sixième planète du système solaire est facilement reconnaissable grâce à ses fameux anneaux. Ces derniers intriguent moins les chercheurs, si la comparaison avec son magnétique est faite. En effet, cet élément de Saturne est assez particulier. Contrairement à celui des autres planètes du système solaire, l’axe de rotation de Saturne se confondrait avec l’axe de son champ magnétique. Cela signifie que le nord géographique saturnien se situe au même point que le nord magnétique. Pour rappel, le nord géographique de la Terre et son nord magnétique ne coïncident pas. Selon les scientifiques, il existe un angle de 15 ° entre les deux axes.

Crédits Pixabay

Cassini est une mission d’exploration spatiale de la NASA avec l’Agence spatiale européenne et l’Agence spatiale italienne. Son but est de collecter de nouvelles données sur le centre de Saturne. La sonde est en orbite autour de la géante gazeuse depuis plusieurs mois, ce qui a permis de résoudre le mystère de son champ magnétique.

En apprendre davantage sur la formation d’autres planètes similaires

« En étudiant comment Saturne s’est formé et comment elle a évolué au fil du temps, nous pouvons en apprendre beaucoup sur la formation d’autres planètes similaires à la géante gazeuse dans notre propre système solaire, ainsi qu’au-delà », explique Sabine Stanley, physicienne planétaire de l’université Johns Hopkins, dans une publication dans AGU Advances.

Le champ magnétique est créé à partir de l’intérieur de la planète. Il est produit par un fluide rotatif, convectif et conducteur électrique qui convertit l’énergie cinétique en énergie magnétique. Cassini a parfaitement cartographié le champ magnétique saturnien. Stanley et son équipe ont pu effectuer une rétro-ingénierie de ce qui se passe à l’intérieur.

Des données supplémentaires sont indispensables

Malgré une apparente axisymétrie du champ magnétique dans les observations, il existerait un léger décalage des pôles géographique et magnétique. Cela a été démontré par des simulations basées sur les données de Cassini.

Des observations futures pourraient aider à mieux étudier les pôles de Saturne. Pour précision, les régions polaires saturniennes sont difficiles à observer et nécessitent à cet effet une nouvelle mission d’exploration. Or, aucune autre n’est pour l’heure prévue.

Mots-clés saturne