La France affichera un score de réparabilité sur tous les appareils électroniques à partir de janvier 2021

Le Parlement européen a voté mercredi en faveur d’une toute nouvelle mesure visant à attribuer un score de réparabilité aux produits électroniques mis à disposition des consommateurs sur le Vieux continent. La France appliquera cette mesure dès le mois de janvier de l’année prochaine.

La décision a donc été présentée devant le Parlement européen cette semaine et elle a totalisé 395 votes pour, 94 votes contre et pas moins de 207 abstentions.

Adoptée par une large majorité de députés européens, elle vise à rendre le marché plus lisible pour les consommateurs. L’idée étant de leur permettre d’évaluer en un instant la durée de vie estimée et la réparabilité d’un produit avant son achat.

Une note pour estimer plus facilement le degré de réparabilité d’un appareil électronique

La France fera partie des premiers pays à l’adopter. Ce score de réparabilité sera mis en place dès le mois de janvier de l’année prochaine et il sera symbolisé par une étiquette ornée d’un écrou et d’une clé, avec une note sur 10 pour les accompagner.

Plus la note sera élevée, et plus le produit électronique associé aura un haut taux de réparabilité.

Cette note sera attribuée à pas mal de produits différents. Des produits comme des smartphones, des tablettes ou même des ordinateurs portables et de salon.

Il est encore trop tôt pour savoir si cette mesure aura un impact sur les habitudes de consommation des Français et des Européens, mais les instigateurs du projet espère que cette note permettra aux consommateurs de mieux prioriser leurs achats.

Une mesure qui va tout changer ?

Reste qu’à l’heure actuelle, très peu de produits offrent un score de réparabilité important. iFixit, qui n’a pas attendu le Parlement européen pour démonter et étudier les produits lancés sur le marché, en est un bon exemple. Les notes attribuées par ses experts sont souvent très basses.

Ce qui n’est d’ailleurs pas totalement illogique. Pour favoriser le processus de miniaturisation, les constructeurs ont été obligés de troquer attaches et vis contre de la colle. La plupart des batteries de nos smartphones, par exemple, sont directement collées à leur châssis, ce qui rend leur remplacement parfois très compliqué.

Certains constructeurs, comme Fairphone, ont bien entendu tenté de renverser la tendance, avec des résultats finalement assez mitigés. En dépit de toute la bonne volonté du constructeur, ce dernier est loin de vendre autant d’appareils qu’un Samsung, un Apple ou un Xiaomi.

Voilà à quoi ressemblera l'indice de réparabilité qui sera attribué à nos appareils électroniques très prochainement
Voilà à quoi ressemblera l’indice de réparabilité qui sera attribué à nos appareils électroniques très prochainement