Scotland Yard part en guerre contre les trolls

Scotland Yard en a visiblement marre des trolls. Le célèbre service de police de Londres vient en effet d’annoncer la création d’une toute nouvelle unité spéciale chargée de combattre les crimes de haine en ligne. Et attention, car la mairie de la ville a décidé de lui attribuer un budget de 1,73 millions de livres sur deux ans, soit quelque chose comme deux millions d’euros.

Internet et les trolls, c’est une longue histoire d’amour et il suffit de trainer pendant quelques minutes sur Twitter ou même sur les forums les plus en vus du moment pour s’en rendre compte.

Scotland Yard Troll

Scotland Yard ne supporte plus les trolls.

Le monde est ainsi fait que de nombreuses personnes profitent de leur anonymat pour déverser leur haine en ligne et s’en prendre à tous les gens qui ont le malheur de ne pas être de leur avis.

Scotland Yard part en guerre contre les propos haineux en ligne

Le Mayor’s Office for Policing and Crime (MOPAC) a parfaitement conscience de cet état de fait et il a même remarqué que ces fameux trolls se faisaient de plus en plus nombreux à mesure que les années passent. Problématique, d’autant que la plupart d’entre eux profitent de l’anonymat (relatif) conféré par les réseaux sociaux pour déverser leur haine en ligne.

Scotland Yard n’a cependant pas l’intention de rester les bras croisés. Loin de là et le service de police a ainsi annoncé en fin de semaine dernière la création d’une nouvelle division spéciale consacrée à ce type de crimes.

Comme il l’indique lui-même dans le communiqué publié par le Guardian, il souhaite envoyer un message fort à toutes les personnes qui utilisent les forums et les réseaux sociaux pour répandre la haine et pour s’en prendre à leurs semblables. Scotland Yard aura en effet une politique de tolérance zéro contre tous ces crimes et c’est précisément ce qui l’a poussé à mettre en place ce nouveau service.

Cinq agents pour combattre les trolls

Pour commencer, l’unité comprendra cinq agents, à savoir un inspecteur, un sergent et trois constables. Ils seront chargés d’identifier les trolls et de les localiser.

En  marge, il leur faudra aussi tisser des liens avec des internautes bénévoles, des internautes qui auront la lourde tâche de signaler les crimes haineux dont ils seront les témoins.

En soi, cette initiative ne manque pas d’intérêt mais on peut raisonnablement se demander si cinq personnes suffiront à faire taire les milliers de trolls que comptent les réseaux sociaux et les forums publics.

Mots-clés insolitetrollweb