Web

Screencast : EasyLinkr

L’échangisme, c’est l’avenir. Surtout concernant l’information, qui a tendance à se diffuser très vite sur le web. En même temps, vu le nombre de services dédiés, le contraire aurait été surprenant. Et justement, EasyLinkr fait partie de ces derniers. Alors si vous avez envie de partager vos articles préférés avec vos amis et votre famille, vous savez ce qu’il vous reste à faire…



Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ? A l’époque, lorsque Google a débarqué sur la Toile, je me souviens que beaucoup de gens se moquaient de son interface sobre et épurée. Faut dire aussi, on était pas mal habitués aux portails tels qu’AOL et Yahoo, pour ne citer qu’eux. Mais toujours est-il qu’aujourd’hui, on sait très bien quel est le moteur de recherche qui rencontre le plus de succès auprès du grand public.

Alors loin de moi l’idée de comparer EasyLinkr à Google, hein, faut quand même pas pousser. Mais le fait est que ce service, à la fois très simple et très efficace, pourra s’adresser aussi bien aux utilisateurs avertis qu’aux Forest Gump des nouvelles technologies. Et ça, c’est vraiment bien, parce qu’on a tendance à oublier que tout le monde n’est pas né avec une souris dans le creux de la main.

Pour utiliser EasyLinkr, il n’y a pas besoin de grand chose. On commence par se rendre sur le site, on balance son pseudonyme, son adresse mail et puis on commence à se rajouter quelques contacts. Même chose là encore, leur nom et leur adresse mail suffisent amplement puisque c’est par l’intermédiaire de cette dernière que sera diffusée l’information.

Et oui, parce qu’en fait, EasyLinkr va vous générer un bouton à ajouter dans la barre d’outils de votre navigateur préféré. Un peu comme ClipClip, pour ceux qui connaissent. Ensuite, en un clic, vous pourrez envoyer le lien de l’article que vous êtes en train de lire à vos contacts. Difficile de faire plus simple, non ? Surtout que vous avez la possibilité, en plus, de joindre un petit message au mail qu’ils recevront, juste histoire de montrer que ça vient bien de chez vous.

Voilà et en dehors de ça, je vous invite à regarder mon screencast pour en apprendre davantage et voir un peu comment le service tourne. Et sinon, vous pouvez toujours aller faire un tour sur le blog du concepteur, si le coeur vous en dit, histoire de lui faire remonter toutes vos remarques, vos critiques ou vos suggestions.