Screenflow 3.0 est de sortie !

Comme les habitués le savent, il m’arrive régulièrement de tourner des screencast pour vous présenter des outils ou des services intéressants. On pensera notamment aux deux derniers en date, à savoir Mac OS X Lion et Google+. Or certains d’entre vous me contactent parfois pour en savoir un peu plus sur les outils utilisés pour l’enregistrement de ces screencasts. Et bien, pour tout vous dire, le logiciel dédié à cet usage, c’est Screenflow. Oui, le grand Screenflow qui n’est malheureusement disponible que sur Mac et qui vient tout juste d’être mis à jour par son éditeur, à savoir Telestream. Même que Screenflow 3.0, c’est le numéro de cette nouvelle version, ne manque pas d’intérêt et nous allons en parler un peu plus dans la suite de cet article.

Screenflow 3.0 est de sortie !

Alors attention tout de même car s’il m’arrive fréquemment d’utiliser Screenflow, je suis très loin d’être un spécialiste sur la question. C’est un outil très accessible mais il ne faut pas s’y tromper pour autant : Screenflow propose un nombre très conséquent de fonctions. Vraiment très conséquent, même, et c’est sans doute ce qui a permis à l’outil de Telestream de s’imposer aussi facilement sur le marché. Après tout, si les utilisateurs sous Windows (ou même Linux) nous envient ce logiciel, ce n’est pas pour rien.

Cette troisième version apporte donc un bon nombre de nouveautés qui vont vous permettre de modifier encore plus facilement vos enregistrements. Des nouveautés comme l’intégration des annotations, ces formes (traits, ronds, carrés, flèches…) que l’on va pouvoir placer comme bon nous semble sur notre vidéo. Dans le même ordre d’idée, Telestream a également remis au goût du jour les “callouts” et il est désormais possible de mettre facilement en valeur certains zones de l’écran et de les personnaliser comme bon nous semble. Très pratique pour mettre en valeur certaines zones de l’écran en l’agrandissant ou en réduisant l’opacité des zones environnantes.

De gros efforts ont aussi été apportés à la gestion de la “timeline”. Sur la gauche, on retrouvera ainsi plusieurs boutons permettant de déplacer facilement une piste ou de modifier sa hauteur histoire d’y voir un peu plus clair lorsqu’on doit jongler avec plusieurs pistes vidéos et/ou plusieurs pistes audio. Citons également l’intégration d’un tout nouveau menu dédié à la “timeline” dans les préférences du logiciel. Un menu qui nous permettra de définir les transitions par défaut, la hauteur des pistes, la durée de chaque image et bien d’autres choses encore comme l’activation (ou pas) du SMPTE Timecode.

Au niveau de l’export de nos vidéos, une nouvelle option d’exportation a fait son apparition. On peut désormais exporter nos vidéos directement sur Vimeo. Si vous n’utilisez pas cette plateforme, cela ne présente que peu d’intérêt mais il n’en va pas de même pour les gens qui, comme moi, disposent d’un compte premium sur cette plateforme. De même, c’est l’iPad qui fait son entrée dans les presets du logiciel. Si vous souhaitez optimiser vos vidéos pour la tablette tactile pommée, vous n’aurez plus besoin de vous creuser la tête. Là encore, le gain de temps n’est pas négligeable.

Et bien sûr, ce ne sont que quelques exemples parmi tant d’autres. Il suffit de se rendre sur la page de présentation de Screenflow 3.0 pour comprendre que Telestream a fait les choses en grand, notamment au niveau de la correction des bugs. Pour finir, sachez que l’application coûte 99 $, soit environ 70 €, mais que vous pouvez opter pour une simple mise à jour (29 $) si vous disposez déjà d’une clé de licence. De même, si vous avez acheté Screenflow récemment (après mars 2011), alors cette mise à jour est totalement gratuite. Vous devriez ainsi recevoir un email dans les heures qui viennent avec votre nouvelle licence.

Ah et juste avant d’oublier, Screenflow 3.0 est bien évidemment compatible avec les nouvelles fonctions de Mac OS X Lion, à savoir Auto-Save, Versions et le mode Plein Ecran…

Screenflow 3.0 est de sortie !

Screenflow 3.0 est de sortie !