« Secret Sister » : ou quand le spam s’inspire des pyramides de Ponzi

À l’approche des périodes de fins d’année, l’ambiance est à la joie et la fraternité, ce qui pourrait bien pousser les internautes à baisser leur garde face aux arnaques sur les réseaux sociaux. Si vous recevez une invitation de « Secret Sister » à participer à un échange de cadeaux sur Facebook, évitez surtout d’accepter !

Les autorités américaines viennent de dévoiler qu’il s’agit en fait d’un spam à la fois douteux et illégal.

L’arnaque, qui circule depuis déjà plusieurs semaines sur Facebook, propose d’envoyer un cadeau de 10 dollars à un utilisateur anonyme qui permettra d’en recevoir 36 en retour. Bien évidemment, les internautes qui ont participé ne recevront pas de cadeaux à la fin.

Contacté par le site Business Insider, Facebook n’a pas encore fait de commentaires concernant cette histoire d’échange de cadeaux et de spam.

En quoi consiste l’arnaque ?

Selon les explications données par les autorités, « Secret Sister » fonctionne sur le même principe qu’une pyramide de Ponzi, un système financier complètement illégal.

Le spam est envoyé par message Facebook. Il invite les internautes à envoyer un « cadeau » à un utilisateur anonyme pour en recevoir 36 autres.

Le cadeau est une somme de 10 dollars. Les internautes sont ensuite invités à partager le post sur leur mur pour inciter au moins six autres personnes à participer à l’échange de cadeaux et ainsi de suite. Le problème est que l’afflux constant de nouveaux membres fait que les anciens sont complètement oubliés et ne reçoivent pas les cadeaux promis.

Les autorités mettent en garde

L’arnaque a été dévoilée plus tôt cette semaine par la police de Wauwatosa dans le Wisconsin. Cette dernière a lancé un avertissement sur Facebook en partageant un lien qui mène vers un article de Better Business Bureau concernant les dangers liés à « Secret Sister. »

« Les échanges de cadeaux sont en fait des jeux d’argent complètement illégaux et les participants pourraient être passibles de sanctions en cas de fraude postale. » explique Better Business Bureau dans son article.

« Les systèmes pyramidaux sont illégaux, que ce soit par courrier ou sur les réseaux sociaux, si de l’argent ou d’autres objets de valeur sont demandés avec un retour important pour ceux qui y participent. » La prudence est donc de mise pour tous les utilisateurs de Facebook.

Mots-clés facebook