Sega Genesis Flashback : la vraie réponse d’AtGames à la NES Classic Mini ?

La nouvelle n’est pas de première fraîcheur, mais les vacances aidant et la sortie du produit approchant, un retour sur la prochaine version de la Mega Drive par AtGames, nommée Sega Genesis Flashback, s’impose ne serait-ce que pour le douloureux historique de la société en matière d’émulation de la 16 bits de SEGA.

Depuis le mois d’avril, on sait qu’AtGames, désormais détentrice des droits de la Mega Drive (Genesis aux États-Unis), prépare une nouvelle version de ses packages douteux faisant se mêler d’anciennes gloires de SEGA à des titres de troisième zone n’étant jamais sortis sur ses machines. La démarche étant désormais sans nul doute une réponse directe à la NES Classic Mini de Nintendo.

En juin dernier, le projet s’est notamment découvert via un nom, Sega Genesis Flashback, et une bande-annonce à l’image tout de même bien floue pour du 720p. Petite recommandation amis lecteurs, essayez de rester concentrés après l’introduction où l’on peut lire « Après une décennie de glorieuses sorties de consoles de la part d’AtGames… ». Parce que le reste ne manque pas d’intérêt.

Des jeux Master System et Game Gear sur la Sega Genesis Flashback d’AtGames

On découvre ensuite le visuel du produit, qui comprendra donc une Mega Drive AtGames, deux manettes sans fil dotées d’un bouton « Rewind » pour recommencer les passages difficiles et 85 jeux. Point sensible, la bande-annonce s’attarde sur l’« incroyable son stéréo » qui sera délivré, une avancée certaine par rapport aux précédentes Mega Drive made in AtGames qui se rataient ainsi systématiquement sur le plan auditif. À noter également la présence d’une sortie HDMI.

L’interface se rapproche de celle affichée par la NES Classic Mini, avec la possibilité annoncée de sauvegarder ses parties. Plutôt chouette pour espérer compléter les RPG présents dans cette offre. Venons-en d’ailleurs à la liste officielle des titres inclus, laquelle n’apparaît pas complète à en juger par le nombre de softs promis (85) et l’absence de Shining Force alors que la jaquette du jeu figure sur le packaging.

Si la présence de titres Master System et Game Gear est bienvenue, il faudra néanmoins encore une fois composer avec des shovelware pas du tout représentatifs de la ludothèque Mega Drive. Reste qu’à l’instar de ses prédécesseurs, la Sega Genesis Flashback offrira de pouvoir insérer ses propres cartouches originales, quand bien même la possibilité de pouvoir sauvegarder dessus n’est pas garantie pour celles le permettant sur la véritable Mega Drive. Sortie prévue en septembre prochain à un prix potentiellement trop élevé, même si moindre que celui d’une Nomad d’occasion.

Mots-clés megadrivesega