SEGUE 1, une galaxie pas tout à fait comme les autres

Un groupe international d’astronomes américains et espagnols a expliqué l’origine de l’objet astronomique Segue 1, décrit comme étant une galaxie sphéroïdale naine ou un amas globulaire. Selon les chercheurs, il est plus probable que Segue 1 soit une galaxie capturée par la gravité de la Voie lactée. Cette nouvelle théorie concernant la toute petite galaxie a été publiée sur Science Alert.

Pendant longtemps, les scientifiques ne comprenaient pas comment la galaxie pouvait être si proche de la nôtre.

Dragonfly 44

Toutes les galaxies ne sont pas des copies conformes.

Deux hypothèses principales sont avancées. Dans la première version, la petite galaxie n’était qu’un satellite comme un autre. Le second scénario est la nouvelle théorie publiée par les astronomes.

Dans un avenir proche, les experts espèrent être en mesure de confirmer l’une des versions.

Les caractéristiques de Segue 1

Segue 1 est une galaxie dont la luminosité ne dépasse pas la luminosité totale de 300 soleils, ce qui est très faible pour un amas globulaire typique. Elle est constituée de vieilles étoiles à faible teneur en métal, ce qui indique qu’il est possible que la galaxie soit née dans l’univers primitif lorsque la première ou la deuxième génération d’étoiles n’étaient pas encore en supernova.

Les chercheurs ont calculé la trajectoire de la Segue 1 et ont découvert qu’elle tourne autour de la Voie lactée à une fréquence de 600 millions d’années, ce qui est spécifique aux galaxies naines. Selon le scénario le plus probable, il y a environ huit milliards d’années,  Segue 1 a été capturée par notre galaxie. Une autre option suggère que c’était un satellite entrant en collision avec la Voie lactée.

Les détails de la nouvelle théorie

Segue 1 est située au milieu du courant du Sagittaire et à peu près à la même distance du Soleil. Des études récentes ont conclu qu’elle n’est pas réellement associée au courant du Sagittaire et qu’elle n’est pas perturbée par son influence gravitationnelle. Si Segue 1 est une galaxie, elle était peut-être un satellite de la galaxie elliptique naine de Sagittaire par le passé.

En plus de déterminer si Segue 1 est une galaxie ou une grappe globulaire, l’équipe de recherche a voulu savoir d’où elle venait et comment elle s’est retrouvée en orbite autour de la Voie lactée à 23 000 parsecs seulement. Ils ont utilisé les données du Sloan Digital Sky Survey et sa grande caméra binoculaire sur une base de 10 ans pour calculer le mouvement correct de la galaxie.

Etant donné que Segue 1 est assez éloignée de la Terre, les avancées sur les recherches le concernant vont prendre un peu de temps.

Mots-clés astronomie