Selfies : une famille est tombée d’une falaise au Cap-d’Agde

Le Cap d’Agde a failli être le théâtre d’un nouveau drame. Une famille de vacanciers est en effet tombée d’une falaise en tentant de prendre un selfie. La rambarde installée par la commune aurait cédé sous leur poids.

Originaire de Bourg-de-Péage dans la Drôme, le couple a profité des vacances d’été pour venir visiter les falaises du Cap d’Agde en compagnie de leur enfant de deux ans.

Cap d'Agde

Profitant d’un moment de calme entre deux excursions, la famille a pris la pose devant une falaise située entre les plages de la Grande Conque et de la Môle en s’appuyant sur une rambarde en bois installée par la commune.

Ils ont voulu prendre une photo de famille, la rambarde a cédé

La barrière de bois a malheureusement cédé sous leur poids et la famille est tombée en contrebas, trois ou quatre mètres plus bas.

Par chance, le couple n’a pas heurté les rochers situés aux pieds de la falaise et la mère a même réussi à protéger l’enfant dans la chute.

Les secours sont rapidement intervenus sur place et les trois membres de la famille ont été transportés en urgence au centre hospitalier de Béziers pour passer une batterie d’examen. Le père s’en est sorti avec quelques contusions et la mère avec des douleurs au niveau des cervicales.

L’enfant présente pour sa part une plaie de cinq centimètres derrière une oreille, mais il n’a rien de cassé et il ne souffre d’aucune commotion.

Le couple envisage de porter plainte

Le couple n’a cependant pas goûté la plaisanterie et il a ainsi annoncé qu’il avait la ferme intention de déposer une plainte et de faire valoir ses droits. D’après lui, la commune est en effet responsable de l’accident et elle aurait ainsi dû veiller à la bonne tenue des rambardes installées sur les falaises.

Il est important de rappeler que de nombreuses personnes trouvent la mort chaque année en tentant de se prendre en photo. L’année dernière, des chercheurs travaillant pour l’Université Carnegie-Mellon et pour l’Institut Indraprastha avaient ainsi entrepris de dresser une carte des morts par selfies et ils avaient recensé pas moins de 127 cas depuis mars 2014.

L’Inde figurait d’ailleurs tout en haut du podium avec plus de 76 morts sur la période, devançant par la même occasion le Pakistan, les États-Unis ou même la Russie.

Toutefois, dans ce cas précis, l’accident n’est pas imputable aux selfies, mais plutôt à la vétusté des équipements de protection mis en place par la ville.

Mots-clés sécuritéselfies