Selon ce chercheur, le monde n’est peut-être qu’une illusion

Donald G. Hoffman se passionne pour les sciences cognitives depuis de nombreuses années et il a une théorie très intéressante au sujet de la notion de réalité. D’après lui, le monde tel que nous le percevons a de grandes chances de n’être qu’une simple illusion créée par notre esprit pour tenter de comprendre notre environnement.

Si ce nom ne vous est pas tout à fait inconnu c’est assez logique car Hoffman est un expert reconnu dans le milieu des sciences cognitives. Il travaille depuis pas mal de temps pour l’Université de Californie à Irvine et il a publié de nombreux livres par le passé.

Illusion

Le monde est-il réellement tel que nous le percevons ?

Accessoirement, il a aussi animé plusieurs conférences TED et vous pouvez vous rendre ici pour suivre celle qu’il a donné en mars 2015.

Hoffman est un spécialiste dans le domaine des sciences cognitives

Hoffman a donc développé une théorie très intéressante au fil des années. D’après lui, tout ce que nous voyons, tout ce que nous percevons, ne serait rien de plus qu’une illusion créée par notre esprit.

Attention cependant car son hypothèse n’a rien à voir avec celle de la simulation informatique évoquée par Nick Bostrom ou même par Neil deGrasse Tyson. Absolument rien, même.

En réalité, il pense que nous vivons peut-être dans une matrice bien plus complexe que nous le pensons, une matrice que nous ne pouvons pas réellement comprendre. Dans ce contexte, nous aurions façonné une réalité plus accessible et correspondant davantage à nos sens et à ce qu’ils sont en mesure de percevoir.

Durant ses conférences, il lui arrive souvent de citer l’exemple de l’homme enfermé dans une pièce close. Lorsqu’il se réveille, il va visualiser tout ce qui l’entoure mais ses sens ne lui permettront pas de voir ce qui se passe au delà des murs de sa prison.

Il n’est d’ailleurs pas le premier à évoquer cet état de fait car Platon lui-même avait abordé cette question dans son allégorie de la caverne, en insistant sur la difficulté pour l’homme d’accéder à la vérité.

Le monde ne serait qu’une simple interface, au sens strict du terme

Hoffman utilise aussi parfois une autre métaphore : celle du raccourci. Lorsque vous enregistrez une lettre sur votre ordinateur, le fichier est représenté par une icône particulière. Elle varie d’un système à l’autre mais elle n’a le plus souvent rien à voir avec le document ou son formatage et c’est assez logique car il s’agit de l’élément d’une interface.

A ses yeux, il est possible que le monde tel que nous le percevons ne soit qu’une simple interface lui aussi.

Est-ce exact ? C’est impossible à vérifier pour le moment mais il ne faut pas perdre de vue le fait que toutes les espèces ne voient pas la réalité de la même manière. La vision des chats, par exemple, se limite à un spectre compris entre le bleu et le vert, avec des couleurs plutôt pastels, et ils sont pourtant persuadés que le monde et leur environnement correspond bien à ce qu’ils en perçoivent.

Dans ce contexte, pourquoi en irait-il autrement de l’Homme ?