Selon ces chercheurs, les trips psychédéliques ne seraient pas si différents des expériences mystiques ou religieuses

Des scientifiques de la Faculté de Sciences sociales/Psychologie de l’Université de Tampere en Finlande ont publié les résultats de leurs recherches, expliquant que les trips psychédéliques vécus sous l’effet de drogues se rapprochent des ressentis résultant d’expériences mystiques ou religieuses.

Pour arriver à cette conclusion, ces chercheurs ont épluché les réponses d’un échantillon d’individus à une version révisée d’un questionnaire baptisé Revised Mystical Experiences Questionnaire (MEQ30). Seul bémol, les 288 sujets ont décrit leurs expériences eux-mêmes, ce qui peut potentiellement induire des incohérences ou quelques oublis.

individu avec des volutes de fumée

Crédits Pixabay

En tout cas, les recherches qui se sont succédé au fil du temps concernant les effets des drogues sur l’homme ont confirmé que de telles substances peuvent agir positivement et négativement sur notre ressenti, notre comportement ou même notre personnalité. Par contre, c’est la première fois qu’une étude scientifique fait le lien entre trips psychédéliques et expériences mystiques ou religieuses.

Une version revisitée du MEQ30 comme base de l’étude

Le MEQ30, préalablement retranscrit dans le contexte de l’étude, est un questionnaire subdivisé en 4 grandes thématiques, à savoir, caractère mystique, humeur positive, transcendance du temps et de l’espace et finalement ineffabilité.

En y répondant, on devra alors aborder 30 éléments sur la base de nos ressentis, en l’évaluant sur une échelle de 0 (nul) à 5 (extrême). Par la suite, les chercheurs ont pu faire un rapprochement entre les effets psychédéliques et le sentiment spirituel grâce à l’analyse des résultats du questionnaire renseigné par ces 288 personnes.

L’étude conclut que les effets du trip font ressortir les sortes d’humeurs ou de sensations qui assimilent le ressenti, sous les effets de la drogue, à des expériences mystiques.

Les stupéfiants pour traiter certains troubles mentaux

D’après Samuli Kangaslampi, psychologue, « la prise des produits psychédéliques peut occasionner de puissantes expérimentations personnalisées ayant beaucoup de points communs avec ce que décriraient les magiciens, médiums et ceux qui pratiquent la religion ».

Le psychologue indique également que certaines recherches commencent à montrer que l’expérimentation d’un évènement de type mystique peut être liée à une amélioration ultérieure de la relation interpersonnelle, la relation avec les autres et avec l’environnement naturel.

Ainsi, la façon dont les expériences psychédéliques influencent le comportement des sujets ainsi que l’impact des drogues sur leurs émotions conforte les scientifiques à penser que ces substances pourraient être d’une grande aide dans le traitement de certains troubles mentaux.

Mots-clés droguespsychologie