Selon Google, Obama préparait un coup d’état

Google a commis une belle boulette durant le week-end. Pendant plusieurs heures, le moteur de recherche a effectivement laissé entendre aux internautes que Barack Obama préparait un coup d’état contre l’administration Trump. Les algorithmes ont visiblement leurs limites eux aussi et c’est précisément ce que prouve cette histoire.

Google a beaucoup fait évoluer son moteur de recherche au fil des années. Les premières versions se contentaient en effet de renvoyer de simples listes de liens, mais les dernières vont plus loin et elles sont même capables de répondre directement à certaines questions.

Obama Coup d'état

Barrack Obama et sa femme Michelle.

Si vous demandez au moteur quelle est la taille de la tour Eiffel, par exemple, alors ce dernier vous répondra qu’elle culmine à 300 mètres.

Google a commis une nouvelle boulette ce week-end

Grâce à ces fonctions avancées, il est donc possible d’obtenir des informations très pointues sans avoir forcément besoin de se rendre sur un des nombreux sites indexés par le moteur.

Cela ne vous aura sans doute pas échappé, mais Donald Trump ne porte pas spécialement son prédécesseur dans son cœur. En réalité, c’est même tout le contraire et il ne perd ainsi pas une occasion pour le critiquer, lui et sa politique.

En fin de semaine dernière, l’actuel président des États-Unis a franchi un nouveau stade en accusant directement Barack Obama de l’avoir placé sous écoute pendant la campagne présidentielle. Il a d’ailleurs demandé l’ouverture d’une enquête au Congrès. Le FBI a formellement réfuté ces accusations et James Comey, le directeur de la célèbre agence, a même demandé un démenti public au ministère de la Justice.

En pure perte, puisque ce dernier l’a tout bonnement ignoré.

Internet étant ce qu’il est, de nombreux sites complotistes ont publié des articles dans la foulée et l’un d’entre eux accusait notamment l’ancien président de préparer un coup d’État contre l’administration actuelle. Google l’a évidemment indexé, comme il le fait pour la plupart des sites. Rien d’étonnant ici.

Les algorithmes peuvent aussi se tromper

Mais voilà, le problème c’est que les algorithmes du moteur ont aussi repris cet article dans le cadre de la fameuse fonction évoquée un peu plus haut. Du coup, lorsque les internautes tapaient « is Obama planning a coup » dans le moteur, ce dernier affichait un extrait de cette page au-dessus des autres résultats, un extrait répondant par l’affirmative.

Le truc, c’est que cet extrait était également repris par Google Home et donc par l’assistant domestique de la marque. L’appareil citait donc cet article lorsque ses utilisateurs lui posaient directement la question.

Recode a rapidement contacté Google pour avoir le point de vue de l’entreprise sur cette affaire. Elle a répondu à nos confrères que cette fonction était gérée par des algorithmes. Lorsqu’une erreur est détectée, alors l’extrait enrichi associé est automatiquement supprimé.

L’entreprise a donc rapidement supprimé cet extrait, mais ce dernier a tout de même eu le temps de se répandre à travers la toile.

Comme le fait remarquer Search Engine Land dans son article, ce n’est d’ailleurs pas la première fois que les algorithmes de la firme commettent une telle boulette. Plus tôt dans l’année, ils avaient en effet listé plusieurs présidents américains comme membres du Ku Klux Klan. Une fois encore, l’information venait d’un site à tendance complotiste, un site hébergé sur… WordPress.com.

Crédits PhotoVargas2040

Mots-clés googleweb