Selon le FBI, un des assaillants du Capitole a mis la main sur l’ordinateur portable de Nancy Pelosi et veut maintenant le vendre aux Russes

Le 6 janvier dernier, des émeutiers ont attaqué le Capitole des États-Unis sis à Washington. Pour information, le nombre de personnes inculpées dans cette affaire s’élève actuellement à environ 70. Et parmi ces gens, une jeune femme, âgée de 22 ans, risque d’en prendre vraiment cher.

En effet, cette jeune personne qui se nomme Riley June Williams aurait volé le PC portable de Nancy Pelosi, la représentante du Parti démocrate depuis 2013. Selon les informations, l’appareil se trouvait dans le bureau de Pelosi. Après s’être emparée de cet ordinateur, Williams aurait maintenant l’intention de le vendre aux Russes.

Crédits Pixabay

Aujourd’hui, malgré les efforts déployés par les autorités, cette jeune femme reste toujours introuvable. Quant au PC de Nancy Pelosi, qui selon l’un de ses assistants, servait à faire des présentations, il est également dans la nature.

Les vidéos semblent indiquer que le vol était prémédité

C’est par le biais d’un affidavit, déposé le 17 janvier 2021, que le FBI a annoncé que Riley June Williams voulait vendre cet ordinateur au SVR, le Service des renseignements extérieurs de la Fédération de Russie. Cette information provient apparemment d’une personne proche de Williams. Le deal aurait dû se faire par l’intermédiaire d’un ami de Williams qui réside en Russie.

Mais l’affaire ne s’est pas encore conclue pour des raisons inconnues. Les accusations portées contre Williams sont donc graves, d’autant que les enregistrements vidéo laissent croire que ce vol était prémédité. En effet, on peut y observer Riley June Williams diriger les assaillants vers le bureau de Pelosi, où était rangé ce fameux PC.

Les autorités ont identifié la jeune femme ce week-end, grâce à la photo de son permis de conduire. Par la suite, les parents de Riley June Williams ont affirmé les faits.

Williams et l’ordinateur de Pelosi évaporés dans la nature

Malgré l’acharnement des autorités, Williams reste pour le moment introuvable. Elle aurait également disparu des réseaux sociaux, ce qui rend les recherches encore plus compliquées. Cette jeune femme aurait d’ailleurs juste indiqué à sa mère qu’elle reviendrait dans quelques semaines.

Quant au PC portable de Nancy Pelosi, on ignore toujours où il se trouve. À juste titre, cela inquiète les informaticiens du gouvernement des États-Unis, ne serait-ce que pour les informations que cet appareil contient. Ces derniers de déclarer que la tournure de cette attaque du Capitole est cauchemardesque.