Selon un analyste, Microsoft doit proposer une XBox Series X moins coûteuse que la PS5

Alors que les consoles ne sont toujours pas disponible, une première guerre marketing a lui entre Microsoft et Sony. Le premier a déjà dévoilé du gameplay pour sa XBox Series X tandis que le second n’aura révélé que la manette de la PS5. Les deux constructeurs se préparent à accueillir la prochaine génération et une lutte toujours plus enragée entre deux machines qui proposent des ludothèques et une expérience plus ou moins similaire – contrairement à la Switch de Nintendo. Mais alors que Sony domine largement Microsoft à l’heure actuelle, la firme américaine aurait un atout à jouer.

Selon l’analyse Michael Pachter de Wedbush Morgan Securities, le prix pèsera énormément dans la balance.

Xbox Series X : encore deux annonces de prévues ?

Comme GamingBolt le rapporte, il faudrait pour la XBox Series X coûter 100 dollars de moins que la PlayStation 5.

100 dollars de moins, le meilleur atout pour le démarrage de la XBox Series X

Michael Pachter de Wedbush Morgan Securities est bien connu pour ses analyses pertinentes du secteur vidéoludique. Et c’est lors d’un live sur Periscope, entouré d’autres grands noms du domaine, que l’homme s’est laissé aller à une opinion à propos du prix auquel sera proposée la XBox Series X. Selon lui, Microsoft a tout intérêt à ce que la machine soit moins coûteuse que la PlayStation 5 à son lancement pour attirer les joueurs et s’imposer dès le début.

Si la XBox Series X est affichée 100 dollars de moins que la PlayStation 5, ce serait un coup dur pour Sony […] D’après ce que j’ai vu, Sony va devoir afficher 500 dollars pour sa PlayStation 5, mais Microsoft a de gros résultats. Si Microsoft veut baisser le prix de 100 dollars ou en dessous et subventionner les premiers dix millions de ventes, ils le feront.

Microsoft pourrait donc faire le pari d’un petit sacrifice financier pour espérer concurrence la PS5 avec sa XBox Series X, dont le line-up du Inside XBox a beaucoup déçu – la firme américaine s’en est excusé.

Mais ces premières ventes ne suffiront pas sur la durée. Microsoft aura la lourde tâche de proposer de grosses exclusivités sur sa machine pour rallier les joueurs. La XBox One fût un peu avare en titres forts.