Selon un évêque, la Terre serait la seule planète… de tout l’univers

Aujourd’hui avec les images que nous fournissent régulièrement les sondes spatiales et autres télescopes ultra sophistiqués, nous savons beaucoup de choses sur notre univers et ce qu’il contient. On sait par exemple que notre système solaire contient huit planètes qui gravitent autour du soleil.

Sauver Terre

Pourtant, il semble qu’un évêque de Chypre ait une conception totalement différente de notre univers et de la Terre.

Mgr Anthimos, évêque de Thessalonique, affirme en effet que la Terre est la seule planète, non seulement dans le système solaire, mais aussi dans tout l’univers.

La Terre serait donc la seule planète de l’univers

Affirmer que la Terre est la seule planète dans tout l’univers peut sembler tiré par les cheveux. Pourtant, Mgr Anthimos affirme que cette théorie lui a été expliquée par un « formidable scientifique ». Malheureusement il ne donne pas plus de précision sur l’identité de ce scientifique qu’on aurait aimé connaître.

D’après Cyprus Mail, qui rapporte l’histoire, il y aurait quelque chose de plus inquiétant à relever dans l’affaire, à savoir que la revendication de Mgr Anthimos a été acceptée par au moins une école à Chypre.

Le journal rapporte que sa source, un enseignant qui a préféré rester dans l’anonymat, a affirmé que le théologien de son école, invité par ses élèves à rejeter l’affirmation d’Anthimos, a refusé de le faire. Le théologien aurait affirmé, pour se justifier, que “les évêques étaient les représentants de Dieu sur Terre et que tout ce qu’ils disaient était sage et saint.” Il aurait ainsi convenu que la Terre est la seule planète dans tout l’univers, sans doute pour éviter de perdre son travail, nous dit le journal.

L’école enseignerait maintenant aux élèves que la Terre est la seule planète de l’univers. Ce que dénonce le journal.

La liberté de penser mise en cause dans les écoles religieuses

La critique de Cyprus Mail porte sur les préoccupations que soulève la manière d’enseigner la religion dans les écoles. Dans le cas de l’école mentionnée dans cette affaire, les élèves n’auraient pas insisté pour que le professeur de théologie revoie sa position, parce qu’ils ont eu peur de se voir attribuer une mauvaise note.

En somme, le journal demande que la note attribuée pour la religion dans les écoles de Chypre ne soit pas incluse dans le calcul de la moyenne globale de l’élève. Ce qui contribuerait à libérer la pensée.