Selon une étude, un taux trop bas de « mauvais » cholestérol aurait des effets néfastes sur la santé

Lorsqu’il s’agit de faire attention à la nourriture que l’on mange pour rester en bonne santé, on nous a toujours appris à éviter le mauvais cholestérol. Ce dernier est en effet souvent associé aux maladies cardiaques et aux accidents vasculaires cérébraux (AVC).

Toutefois, une nouvelle étude publiée dans le journal Neurology le 2 juillet dernier indique qu’avoir un taux trop bas de mauvais cholestérol, encore appelé cholestérol LDL,  augmenterait le risque d’avoir un AVC.

Crédits Pixabay

Le premier auteur de l’étude, le Dr Xiang Gao, professeur associé en science nutritionnelle à Penn State, a déclaré que comme toute chose en nutrition, il faut aussi équilibrer son niveau de cholestérol LDL. Celui-ci ne doit être ni trop haut ni trop bas.

Pour un adulte en bonne santé, le taux de cholestérol LDL dans le sang devrait rester en dessous de 100 mg/ dl. Cependant, selon les directives des responsables de la santé, les personnes avec un haut risque de maladie cardiaque devraient avoir un taux inférieur à 70 mg/ dl.

Le déroulement de l’étude

De précédentes études avaient déjà découvert le lien entre un bas niveau de cholestérol LDL et un risque accru d’AVC. Toutefois, la plupart de ces études étaient restreintes et mesuraient le niveau de cholestérol une fois seulement et non au cours du temps.

Gao et son équipe quant à eux ont analysé les données provenant de 96 000 adultes de la ville de Tangshan en Chine. Les participants n’avaient pas d’antécédents médicaux impliquant une AVC, de problèmes cardiaques ou encore le cancer. Le taux de cholestérol des sujets a été mesuré au début de l’étude puis une fois par an pendant neuf ans.

Pendant la durée du suivi, Il y a eu 753 cas d’AVC parmi les participants. En les analysant, les chercheurs ont pu tirer la conclusion que les personnes ayant un niveau de cholestérol LDL inférieur à 70 mg/ dl avaient 65% plus de chance d’avoir un AVC que ceux dont le taux était compris entre 70 et 99 mg/ dl. Ceux qui avaient un niveau en dessous de 50 mg/ dl avaient deux fois plus de chance d’avoir un AVC que ceux entre 70 et 99 mg/ dl.

Les perspectives futures

Selon Dana Hunnes, diététicienne au Ronald Reagan UCLA Medical Center à Los Angeles, pour prévenir la cardiopathie ischémique et les AVC, un bas niveau de mauvais cholestérol est recommandé. Mais toujours d’après elle, cette nouvelle étude suggère que des niveaux trop bas de cholestérol LDL peuvent aussi avoir des effets néfastes sur la santé.

D’après les chercheurs impliqués dans la nouvelle étude, ces résultats peuvent aider à affiner les recommandations pour avoir un bon taux de cholestérol. Par exemple, quelqu’un qui a plus de risques d’avoir un AVC hémorragique pourra diminuer ces risques en «visant » en quelque sorte le bon taux de cholestérol LDL.

Les scientifiques ont précisé que d’autres études doivent encore être entreprises avant de pouvoir donner de conclusions définitives sur le sujet. En tout cas, ces résultats pourront aider les patients à mieux prévenir les attaques cardiaques et les AVC.

Mots-clés santé