Selon une étude, utiliser son smartphone plus de cinq heures par jour favoriserait la prise de poids

Ces dernières années, les smartphones ont pris une place importante dans le quotidien de millions de personnes, allant des plus jeunes aux plus âgés. Cet appareil, bien qu’il offre de nombreux avantages, peut cependant s’avérer dangereux, notamment en ce qui concerne la santé.

Une récente étude a en effet montré que l’utilisation prolongée du smartphone peut augmenter les risques d’obésité.

Crédits Pixabay

Les recherches sur le sujet ont été effectuées sur 1060 étudiants de la Faculté des Sciences de la Santé au sein de l’Université Simon Bolivar au Venezuela. Elles ont été menées entre juin et décembre 2018.

Les résultats de l’investigation ont été présentés par le principal auteur de l’étude, Mirary Mantilla-Morron, lors de l’« American College of Cardiology (ACC) Latin America Conference ».

Le déroulement de l’étude

Plusieurs étudiants de l’université ont été suivis durant sept mois environ. Ils étaient composés de 360 hommes et de 700 femmes dont les moyennes d’âge étaient respectivement de 20 et 19 ans.. Les résultats du suivi ont montré que les garçons  présentaient un risque de 36,1% d’avoir un excès de poids et 42,6 % de risque de devenir obèses.

Quant aux filles, elles avaient 63,9 % de chance d’être en surpoids et 57,4 % de chance de devenir obèses.

En effectuant cette étude, les chercheurs voulaient informer le public que les smartphones ne présentent pas que des avantages. Mirary Mantilla Morron a aussi déclaré lors de la conférence que ces appareils devaient être utilisés afin d’améliorer les habitudes des utilisateurs pour qu’ils puissent développer des comportements sains.

Les conclusions

A l’issue de l’étude, il a été révélé que l’utilisation d’un smartphone pendant une durée de plus de cinq heures par jour augmentait de 43 % le risque d’obésité chez les sujets étudiés. Environ 26 % des participants en surpoids ainsi que 4,6 % des étudiants atteints d’obésité utilisaient en effet leur smartphone pendant plus de cinq heures par jour.

Selon Morron, passer trop de temps devant l’écran du smartphone facilite les comportements sédentaires et réduit considérablement le temps consacré aux activités physiques. Elle a déclaré que ces comportements pouvaient favoriser les décès prématurés, le diabète, les maladies cardiaques, différents types de cancer, des problèmes musculo-squelettiques et des gênes ostéo-articulaires.

En tout cas, les chercheurs ont pu confirmer grâce à cette étude que l’utilisation irrationnelle du smartphone est l’une des causes du développement de l’obésité, l’une des principales sources des maladies cardiovasculaires.

Mots-clés santé