Selon Yves Guillemot, les consoles s’effaceront bientôt au profit du streaming

Encore un petit tour et puis s’en vont. Yves Guillemot, le patron d’Ubisoft, s’est exprimé mercredi sur l’avenir du jeu vidéo. D’après lui, les jours des consoles telles que nous les connaissons seraient comptés. L’intéressé se livre même à une prévision au doigt mouillé pointé dans le vent : après la prochaine génération de machines, les consoles de jeu tireront leur révérence au profit du streaming.

Notons que ce n’est pas la première fois que ce genre de message est tenu par une figure importante de l’industrie. Les récents investissements de Sony, Microsoft ou encore Electronic Arts dans le domaine du Cloud Gaming vont par ailleurs dans le sens des déclarations du chef d’entreprise morbihannais. Reste toutefois que les prévisions d’Yves Guillemot risquent de se heurter à une dure réalité, celle de la lenteur de certaines connexions internet.

Dans un entretien avec Variety, Yves Guillemot a indiqué que les consoles de jeu pourraient prochainement laisser leur place au streaming. Mieux, selon lui, ce changement s’opérerait d’ici quelques années seulement.

Car pour profiter du jeu en streaming dans des conditions décentes encore faut-il jouir d’un débit qui tabasse, et donc idéalement de la fibre. Une technologie qui se déploie très lentement dans les campagnes de France et d’ailleurs. Les infrastructures seront-elles en mesure de tenir la cadence d’ici quelques années ? Seul l’avenir nous le dira, mais on dirait que pour sa part, Yves Guillemot a la foi… même s’il admet que les grandes villes seront les premières concernées par ces changements.

“De fortes chances pour que le hardware s’efface peu à peu”

Interrogé par Variety l’heureux patron d’Ubisoft, qui a dernièrement réussi à bouter Vivendi hors de son entreprise, déclare notamment que les heures du hardware sont comptées.

Je pense que nous verrons une génération [de consoles] supplémentaire, mais il y a de fortes chances pour que le hardware s’efface peu à peu. Avec le temps, je pense que le streaming va devenir plus accessible à de nombreux joueurs. Il ne sera alors plus nécessaire de posséder du hardware à la maison. Il y aura encore une génération de consoles, mais après ça, ce sera du streaming pour tout le monde”, déclare-t-il.

Avantage direct pour les éditeurs, le streaming libérerait les développeurs des contraintes matérielles et permettrait ainsi au secteur vidéoludique de se développer plus rapidement. “[Le streaming] aidera l’industrie du triple A à grandir bien plus vite”, ajoute Guillemot avant de poursuivre “nous devons travailler sur l’accessibilité pour s’assurer que ces jeux puissent se jouer sur n’importe quel appareil, mais le fait que nous serons en mesure de streamer ces jeux sur des smartphones ou des télévisions sans avoir besoin d’une console modifiera l’industrie en profondeur”.

Bémol toutefois, les campagnards devront, comme d’habitude, prendre leur mal en patience “au final, la technologie va fortement s’améliorer et nous permettre d’offrir une expérience très fluide dans les grandes villes du monde”, reconnait le patron d’Ubi. Il n’empêche que la démocratisation du jeu en streaming ouvrirait de nouveaux horizons aux acteurs de l’industrie.

A l’image de ce que Shadow propose déjà depuis quelques temps, le jeu vidéo ne serait plus rattaché à une machine en particulier. Une perspective alléchante pour les éditeurs qui verraient potentiellement le nombre de joueurs exploser du fait de cette accessibilité nouvelle.

Mots-clés streamingubisoft