Sex in the City : la suite recrute chez Grey’s Anatomy

Sex in the City va avoir droit une suite, une suite qui s’appuiera sur trois des actrices de la série originale. Sarah Jessica Parker répondra en effet présente, de même pour Cynthia Nixon et Kristin Davis qui reprendront leurs rôles.

Kim Cattrall, l’interprète de Samantha Jones, ne sera en revanche pas de la partie, pas plus que l’acteur qui interprétait son petit ami.

Une scène de Sex in the City
Crédits Warner

Pour compenser, la production avait promis de faire venir de nouvelles têtes et il semblerait qu’elle ait respecté ses promesses.

Sex in the City : le casting s’étoffe

Il faut le reconnaître, faire revivre une série qui a marqué toute une génération comporte son lot de risques. Sex in the City avait de nombreux fans à l’époque, des fans qui ont sans doute été très perplexes en apprenant l’arrivée d’une suite… deux décennies après le précédent final.

Encore plus lorsque la production a ensuite annoncé que cette suite se ferait sans le personnage de Samantha, un personnage qui occupait beaucoup de place dans la série et qui lui conférait une sorte d’équilibre.

Conscients de la situation, les producteurs de la suite de Sex in the City ont donc promis des surprises et de nouveaux personnages, pour une distribution plus diversifiée à la clé.

Un rôle clé

Or justement, hier, TV Line nous a appris que la production avait recruter l’acteur non binaire américo-mexicain Sara Ramirez pour la suite de Sex in the City. Acteur que vous connaissez sans doute puisqu’il a fait de multiples apparitions dans Grey’s Anatomy. Introduit au cours de la saison 2, il est en effet resté jusqu’à la douzième saison de la série. Une belle longévité.

Dans Sex in the City, Sara Ramirez incarnera un comédien de stand-up nommé Che Diaz, un comédien qui sera non binaire et queer, mais qui tiendra aussi un podcast sur lequel Carrie sera régulièrement invitée.

HBO, de son côté, ne tarit pas d’éloge sur le personnage, un personnage doté d’une “grande présence avec un grand coeur et dont le sens de l’humour scandaleux et une vision d’ensemble progressiste et humaine des genres l’a rendu très populaire, ainsi que son podcast”.

Mots-clés sex in the city