SFR : un employé a encore insulté un client sur Periscope

SFR a été obligé de licencier deux employés en mars dernier après qu’ils se soient filmés en train de détruire le téléphone d’un de leurs clients sur Periscope. L’affaire a d’ailleurs fait la une de tous les médias français mais il faut croire que cela n’a pas été suffisant car un autre salarié de l’entreprise a remis le couvert ce matin en tenant cette fois des propos antisémites à l’égard d’un autre client.

La scène s’est déroulée autour de 10 heures. Un certain atefsh a lancé la diffusion d’une vidéo sur Periscope. Il se trouvait avec ses collègues dans une des boutiques de l’opérateur.

SFR Periscope

Les employés de SFR feraient peut-être mieux d’arrêter d’utiliser Periscope.

Selon les données de localisation associées à la diffusion, la boutique en question est située à Antony, dans le 92.

De l’antisémitisme matinée d’un zeste de sexisme

La vidéo montre un homme d’une vingtaine d’années. Il est assis sur une chaise et il parle d’un client difficile avec un de ses collègues, qui n’apparaît pas dans la vidéo. Très vite, une première insulte fuse. L’employé hors champ qualifie le client de “connard de juif”. L’auteur de la vidéo rit de la plaisanterie de son collègue avant de se lever de sa chaise.

Il se dirige ensuite vers la vitrine de la boutique. Une femme passe devant. Il commence à proférer des insultes sexistes. La vidéo se termine quelques secondes plus tard.

L’émission n’a pas été très suivie mais un des spectateurs a contacté la Licra pour lui faire remonter l’information. L’association a ensuite publié un message sur Twitter, message adressé à SFR bien entendu.

La publication a été relayée une centaine de fois et l’opérateur a fini par répondre qu’il se désolidarisait totalement de ces propos. Il a ensuite publié un second message quelques minutes plus tard pour dire que les auteurs de la vidéo avaient été identifiés et mis à pied.

Encore une fois, SFR s’est donc montré réactif et c’est évidemment une excellente chose. Plusieurs internautes s’en sont cependant pris à la politique de recrutement de l’opérateur. Certaines insultes ont même fusé, mais la CM de l’opérateur s’en est sortie à merveille.

Mots-clés periscopesfr