Sharp présente le premier téléviseur 8K commercialisé en Europe… et il coûte (très) cher

C’est officiel, le premier téléviseur 8K (7680 x 4320 pixels) débarque en Europe et il sera signé Sharp. Le constructeur japonais vient d’annoncer que son modèle LV-70X500E (comme c’est élégant) déboulera en France sur les tous premiers jours de mai, à un tarif à même de vous faire cracher votre dentier. Il faudra effectivement débourser la coquette somme de 12.000 euros pour se l’offrir.

À ce prix pas le moindre pixel visible, puisque sur une dalle de 70″ de diagonale, les ingénieurs de la marque sont parvenus à en coller 33 millions. De quoi rendre la Full HD ridicule (avec un peu plus de 2 millions de pixels) et la 4K UHD dépassée (8 millions de pixels affichés). Faut-il pour autant sauter le pas et vendre son rein droit pour se payer les faveurs de l’écran de Sharp ? Pas vraiment, d’autant que le LV-70X500E est livré en kit…

Sharp vient de dégainer son LV-70X500E, le premier téléviseur 8K à être commercialisé sur le vieux continent. Il débarquera sur le marché à pas moins de 11.999 euros.

L’écran se présente en effet comme un simple moniteur dépourvu de tout tuner. Il est donc nécessaire d’investir dans le matériel adéquat pour animer le bougre – et qui plus est en 8K. Disponible depuis quelques mois déjà en Asie, et notamment au Japon, le téléviseur de Sharp semble n’avoir pour lui que ses petits pixels et son design aérien.

Une dalle LCD et non OLED

Ce n’est pas forcément un problème d’autant que la technologie LCD est connue et maîtrisée depuis plus longtemps que l’OLED, et qu’elle profite par ailleurs de certains atouts (absence de marquage avec le temps, luminosité souvent plus forte), mais il fallait tout de même le noter.

Toujours en termes de technologie, Sharp a bien évidemment doté sa dalle d’un support HDR (HLG et HDR 10 dans le cas présent). Par ailleurs, la connectique a pour elle d’embarquer 8 ports HDMI. Ça peut paraître beaucoup, mais en réalité 4 d’entre eux sont dédiés uniquement à la 8K.

Histoire d’adapter son téléviseur aux résolutions inférieures, la firme japonaise précise l’avoir équipé d’un programme lui permettant d’upscaler efficacement les diffusions 1080p et 4K – qui constitueront de toute façon le gros de ce que l’on pourra regarder sur cet écran. C’est en effet le principal problème ici. Si les programmes en 4K se généralisent peu à peu, la 8K est encore très loin de s’imposer et reste fatalement marginale à l’heure où nous écrivons ces lignes.

France Télévision devrait diffuser la prochaine édition de Roland Garros dans cette définition, certes, mais pas de quoi rentabiliser les 12.000 euros aujourd’hui demandés par Sharp…

Mots-clés 8Ksharptéléviseur