Shell se lance sur le marché des stations de recharge électriques

Royal Dutch Shell se prépare d’ores et déjà au basculement des voitures traditionnelles vers les voitures électriques. Pour preuve, l’entreprise a procédé à l’acquisition de Greenlots, une entreprise basée à Los Angeles qui se spécialise dans le développement de technologies de recharge pour véhicules électriques et de gestion de l’énergie.

Shell a réalisé cette acquisition en passant par l’intermédiaire de sa filiale américaine Shell New Energies. D’ailleurs, Shell a remporté l’acquisition face à la société Energy Impact Partners, une entreprise d’investissement qui développe des technologies vertes.

Le vice-président exécutif de Shell New Energies, Mark Gainsborough, a déclaré dans un communiqué que l’entreprise suivait l’évolution des besoins de ses clients si bien que Shell proposera désormais des sources d’énergie alternatives et des technologies numériques à ses clients afin de leur donner du choix et de la flexibilité partout où ils se trouvent.

Un investissement à vocation commerciale et environnementale

Par ailleurs, il ajoute que cet investissement s’inscrit dans le cadre des efforts  visant à réduire les émissions de carbone des voitures traditionnelles des conducteurs américains. Selon Gainsborough, l’acquisition de Greenlots est un pas en avant pour rendre la recharge des véhicules électriques plus accessible et plus attrayante pour les conducteurs, les entreprises et les services publics.

D’ailleurs, Energy Impact Partners a investi dans Greenlots et est devenu son partenaire pour les services publics de recharge de véhicules électriques. De plus, Greenlots a également été sélectionné en tant qu’unique fournisseur de logiciels pour le programme de charge de Volkswagen intitulé « Electrify America ».

L’acquisition de Greenlots semble être de bon augure pour Shell

Le directeur général de Greenlots, Brett Hauser, voit cette acquisition d’un bon œil. Il estime effectivement que les services publics jouent un rôle essentiel dans la transition vers un système de mobilité électrique plus sécuritaire, plus efficace et plus respectueux de l’environnement.

De ce fait, il déclare que Shell accélèrera cette transition.

L’associé directeur de EIP, Hans Kobler est, d’ailleurs, du même avis. Il pense que Greenlots est déjà dans une bonne trajectoire, mais que disposer des ressources de Shell boostera encore plus le secteur de l’électrification du transport.

Du côté de Shell, cette acquisition de Greenlots fait suite à d’autres transactions du même ordre électrique notamment l’achat de la société néerlandaise NewMotion.

Mots-clés shell