Shigeru Miyamoto révèle que petits, ses enfants étaient du côté de SEGA

Dans un récent entretien accordé à un magazine américain, la superstar de Nintendo Shigeru Miyamoto a entre autres révélé que ses enfants étaient des adeptes des jeux SEGA quand ils étaient petits. Une préférence qui a motivé le “papa de Mario” à redoubler d’inventivité pour que ses progénitures daignent poser les mains sur ses créations vidéoludiques.

Cette révélation aurait difficilement pu trouver sa place dans le contexte de guerre des consoles mettant SEGA aux prises avec Nintendo dans les années 1990. Une trentaine d’années plus tard, Nintendo est un OVNI tout-puissant dans le monde du jeu vidéo et SEGA continue de faire des choix hardware discutables mais heureusement moins risqués pour ses finances.

Une femme se tenant le visage dans les mains

Photo de Anthony Tran – Unsplash

Shigeru Miyamoto a donc récemment confié à The New Yorker que durant leur jeunesse, ses enfants étaient assez portés sur les jeux de la concurrence, soit ceux de SEGA. C’est alors qu’il répondait à une question portant sur la relation à adopter entre les enfants et les jeux vidéo que le ponte de Nintendo a glissé cette nouvelle.

Miyamoto était motivé à faire mieux que SEGA grâce, entre autres, à ses enfants

“Il est important de noter que, dans notre foyer, toutes les consoles de jeu vidéo m’appartenaient, et les enfants ont compris qu’ils empruntaient ces choses. S’ils ne pouvaient pas suivre les règles, il était entendu que je pouvais leur retirer la machine. Quand il faisait beau dehors, je les encourageais toujours à jouer dehors. Ils jouaient d’ailleurs aussi beaucoup à des jeux SEGA.”

L’interlocuteur de Shigeru Miyamoto ne pouvait que rebondir sur cette dernière information, en lui demandant pour commencer s’il n’était pas jaloux que ses enfants préfèrent les titres de la concurrence :

“[Rires.] Pas jaloux, mais plutôt motivé à essayer de mieux faire, de sorte qu’ils préféraient [les jeux] que je faisais.”

Parmi les jeux SEGA concernés, on trouve Out Run et Space Harrier. Shigeru Miyamoto raconte dans la foulée comment les yeux de son petit-fils ont brillé il y a peu alors qu’ils jouaient ensemble à Captain Toad (sorti sur Wii U puis porté sur 3DS et Switch) :

“J’ai donc pu voir comment un parent peut s’inquiéter de l’immersion de son enfant dans un jeu. Mais, dans la conception de mes jeux, je veux toujours encourager une relation entre un parent et son enfant qui soit fondamentalement nourrissante. J’aidais mon petit-fils à naviguer dans le monde en 3D à l’intérieur du jeu, et je pouvais voir la structure en 3D se construire dans la tête de cet enfant de cinq ans. Je me suis dit que cela pourrait aussi l’aider à grandir.”