Shrek officiellement adoubé comme patrimoine du cinéma américain par le National Film Registry

Chaque année, le National Film Registry (registre national de films) des États-Unis sélectionne 25 films du patrimoine cinéma américain pour être conservé et préservé au sein de la Bibliothèque du Congrès – soit la bibliothèque nationale américaine. Un délai de dix ans après sa sortie originale doit être passé avant qu’un film puisse être éligible à tel honneur – et seules les oeuvres présentant une “importance culturelle, historique ou esthétique” sont retenues pour atteindre la postérité culturelle.

Mais il y a bien un long-métrage en particulier cette année qui attirera forcément l’attention : le film d’animation en images de synthèse Shrek des studios DreamWorks sorti en 2001 dans les salles de cinéma. Avec bien plus de dix années d’existence au compteur – ayant permis la sortie d’une multitude de suites différentes – Shrek remplit bien évidemment le critère de longévité.

Crédits Pixabay

Shrek dans les annales de l’Histoire

Bien qu’il puisse paraître curieux qu’une comédie potache détournée un bon milliard de fois sur Internet pour son propos et son thème musical devenu maintenant culte, merci Smash Mouth, connaisse un tel destin, il faut se rappeler que cette sélection récompense les films ayant laissé un impact certain sur la culture nord-américaine au-delà de leur qualité intrinsèque – et le phénomène culturel que représente l’Ogre n’est aujourd’hui plus à démontrer.

Le National Film Registry a détaillé les raisons de son ajout à la sélection en quelques lignes :

Même aux standards de DreamWorks, le charme et la magie de Shrek semblait extraordinaire lors de sa sortie initiale il y a presque 20 ans – et son pouvoir n’a pas diminué au fil des années. Avec l’histoire de Shrek, un ogre à la peau verte ne jurant que par la solitude s’embarquant dans une quête noble aux côtés de son nouvel ami, un adorable âne, le film parvient à la fois à faire fi des clichés des contes de fées tout en leur rendant un hommage affectueux. Divertissant et à l’impact émotionnel aussi bien appréciable par les enfants que par leurs parents, Shrek fut un mega-hit lors de sa sortie et a été suivi par trois suites toutes aussi charmantes, un téléfilm spécial pour Noël et une adaptation sur les planches de Broadway.

La cuvée de cette année 2020 compte bien des classiques du patrimoine cinématographique du pays – allant de films cultes et incontournables comme The Blues Brothers de John Landis ou encore Orange Mécanique de Stanley Kubrick en passant par des classiques de l’Age d’Or d’Hollywood ou même le relativement récent The Dark Knight de Christopher Nolan, la deuxième entrée de sa trilogie consacrée à Batman.

Mots-clés shrek