Si vous avez cette habitude, vous êtes sans doute plus intelligent que la moyenne

Il semblerait que le QI soit aussi une question d’habitude. D’après une étude menée par des chercheurs, les personnes se couchant plus tard auraient tendance à être plus intelligentes que la moyenne. Ce qui ne veut évidemment pas dire que vous devez enchaîner les nuits blanches.

Y a-t-il un lien entre l’intelligence et les habitudes de sommeil. C’est afin de faire toute la lumière sur cette délicate question que Satoshi Kanazawa et Kaja Perina ont mené une étude poussée en 2008.

Une femme se promenant la nuit au Japon
Image par Masashi Wakui de Pixabay 

Etude accessible en ligne et au format PDF par le biais de cette page.

Si vous vous couchez tard, alors vous êtes sans doute plus intelligent que la moyenne

Les deux chercheurs ont donc rassemblé plus de 20 000 personnes afin de déterminer s’il existait un véritable lien entre le rythme circadien et l’intelligence. Après les avoir questionnés pour connaître leurs habitudes de sommeil, ils les ont donc invités à passer des tests de QI.

En croisant les données, ils ont alors réalisé que les personnes possédant un QI plus élevé se couchaient généralement plus tard que les autres.

Un écart cependant peu significatif et tournant, en moyenne, autour d’une demi-heure. Fait important en revanche, cet écart a été noté chez toutes les personnes sondées, et ce peu importe leur âge. Il semblerait donc que ce lien soit valable pour les adultes comme pour les enfants.

Un QI élevé pour échapper aux contraintes de l’évolution ?

Mais alors, comment expliquer ce résultat ? Les chercheurs ont formulé une théorie intéressante à l’époque. Ils pensent en effet qu’une personne possédant une intelligence plus élevée est plus encline à s’opposer aux limites et aux contraintes imposées par l’évolution. Cela vaut bien entendu pour sa capacité de raisonnement ou pour sa perception du monde, mais aussi pour son rythme biologique.

Or l’être humain est ainsi fait qu’il vit le plus souvent au rythme du soleil, comme tous les autres animaux diurnes. Un rythme principalement imposé par ses limitations physiques. Contrairement aux félins, par exemple, notre espèce ne peut pas voir dans le noir.

La nuit est donc un danger et c’est la raison pour laquelle elle a calé son rythme biologique sur le cycle de notre étoile.

Ce n’est pas une raison pour vous coucher tard

Arrivé à ce stade, vous pensez sans doute qu’il ne vous reste plus qu’à vous coucher tard pour devenir plus intelligent. Ce n’est pas aussi simple. En réalité, si les personnes dotées d’un QI supérieur ont tendance à se coucher plus tard, il ne suffit pas de repousser l’heure du coucher pour voir son quotient intellectuel grimper en flèche.

En outre, et c’est sans doute le plus important, ce n’est pas parce que vous avez un QI élevé que vous devez nécessairement vous coucher tard.

Nous en parlions la semaine dernière, mais le rythme circadien a aussi une influence sur la psychologie de l’individu. Des chercheurs britanniques ont en effet analysé les données hypniques de plusieurs dizaines de milliers de personnes et ils ont alors réalisé que les personnes les plus matinales présentaient moins de risques de dépression.

En règle générale, les oiseaux de nuit auraient en effet plus de chance de ressentir un mal-être que des personnes dotées d’un rythme plus régulier et plus conventionnel. Des résultats qui ont été constatés à la fois chez les hommes et chez les femmes, sans distinction d’âge.

La dernière vidéo de la chaîne

Si vous aimez les produits tech, alors n’hésitez pas à nous rejoindre sur notre chaîne YouTube.

Mots-clés psychologie