Si vous avez l’impression de voir des visages qui vous fixent dans des objets inanimés, c’est normal disent les psychologues

Vous est-il déjà arrivé d’avoir l’impression que des visages vous observent dans des objets du quotidien ? Les psychologues nous rassurent, ce n’est pas le signe d’un désordre mental ou de paranoïa. En fait notre cerveau a tendance à créer du sens par l’assimilation de formes aléatoires à des formes référencées. Ce que les scientifiques appellent la paréidolie.

Une étude récemment publiée dans Pscychological Science démontre, en effet, que ce genre de vision est tout à fait normal. L’équipe de neuroscientifiques comportemental de l’Université de New South Wales (UNSW) suggère même que c’est le fait de ne pas avoir la capacité de détecter les visages sur des objets inanimés qui est plutôt inquiétant.

Photo de l'écorce d'un arbre avec un semblant de visage

Photo de Thomas Budach. Crédits Pixabay

Selon ces chercheurs, une aptitude à « lire les émotions faciales » s’ajoute parfois à cette capacité à détecter des visages. Une aptitude ayant une grande importance dans notre capacité à communiquer au sein de la société.

Notre cerveau a évolué de manière à nous rendre empathiques

Selon Colin Palmer neuroscientifique comportemental à l’UNSW, le cerveau humain est spécialement attiré par les « traits caractéristiques du visage » à savoir, un ensemble constitué de deux yeux avec une bouche (même s’il n’y a pas de nez). Ce qui provoque cette perception bizarre de voir des visages, même sur des objets inertes.

Toujours d’après ce spécialiste : «  la perception du visage ne consiste pas seulement à remarquer la présence d’un visage. Nous devons également reconnaître qui est cette personne et lire les informations sur son visage, par exemple si elle est nous attentive et si elle est heureuse ou bouleversée ».

Le décryptage des expressions faciales sur des objets inanimés revient ainsi à dire que les données sur ces objets paréidoliques bénéficient d’un traitement particulier par le cerveau, ajoutent les scientifiques.

À lire aussi : Cydonia Mensae ou l’étonnante histoire du visage de Mars

L’activation d’un « mécanisme sensoriel » dans notre cerveau

Pour étudier cette capacité particulière, ces chercheurs ont fait appel à 60 participants, les invitant à regarder des objets paréidoliques qui « semblaient regarder à gauche ».

Au bout d’un certain temps, ceux qui ont participé à cette expérience ont déclaré que les regards des objets (inanimés) se dirigent de plus en plus vers le côté droit. Ce que les chercheurs expliquent par un « processus d’accoutumance dans le cerveau ».

Selon les chercheurs « une exposition répétée à des objets paréidoliques, qui semblent avoir une direction spécifique de l’attention, (…) provoque un biais systématique dans la perception ultérieure de la direction du regard ». Ainsi, on a l’impression que le regard nous suit, mais au final c’est juste une impression créée par notre cerveau et ses capacités étonnantes.