Si vous êtes propriétaire d’une voiture électrique, vous pourrez peut-être bientôt choisir le son de son moteur

Les voitures électriques et hybrides ont la particularité d’être très silencieuses comparées aux voitures munies d’un moteur à combustion. Si cette caractéristique constitue généralement un avantage pour ce genre de véhicule, dans certains cas, elle pourrait constituer un danger, notamment pour les piétons.

C’est la raison pour laquelle le gouvernement des États-Unis  exige des constructeurs automobiles qu’ils munissent leurs voitures électriques de bruits artificiels.

Crédits Pixabay

En rapport avec cette nouvelle réglementation, la NHTSA ou National Highway Traffic Safety Administration propose que les propriétaires puissent choisir eux-mêmes le son de leur voiture parmi ceux qui sont installés. D’autre part, l’agence attend encore de savoir s’il faudra limiter le nombre de sons autorisés à être installés.

Selon les informations, le règlement a été proposé afin de protéger les piétons des éventuels accidents, plus particulièrement les malvoyants ainsi que les non-voyants.

Une règle pour les nouvelles voitures électriques et hybrides

Le nouveau règlement est en fait un amendement de la loi qui a été finalisée en février 2018. La nouvelle règle impose aux voitures hybrides et électriques pesant moins de 10 000 livres (environ 4 500 kg) d’émettre des sons quand elles effectuent une marche avant ou une marche arrière à une vitesse inférieure ou égale à 30 km par heure.

La NHTSA a déclaré que pour une vitesse supérieure à 30 km par heure, il n’est pas obligatoire d’utiliser des sons, car d’autres facteurs entrent en jeu pour produire du bruit au niveau du véhicule. Il pourrait s’agir de bruits dus à la résistance du vent ou encore des bruits émis par les pneus.

Selon la NHTSA, ces bruits « constituent déjà un avertissement sonore adéquat pour les piétons ».

Les dispositions prises par les constructeurs automobiles

Suite à la sortie de la nouvelle loi, certains constructeurs automobiles ont déjà choisi une liste de sons pour leurs véhicules. Pour le constructeur allemand Mercedes-Benz, sa gamme électrique EQC sera dotée d’un bourdonnement artificiel. De son côté, VW a annoncé que les modèles ID.3 seront munis d’un son artificiel lors de leur sortie en 2020.

L’absence de bruit au niveau des véhicules électriques constitue aussi un autre moyen de faire du profit pour les constructeurs, notamment en vendant des sons spécifiques aux propriétaires. On peut citer l’exemple de Porsche qui propose un « son sport électrique » pour un tarif de 500 dollars pour le modèle Taycan que l’entreprise vient de lancer.

Pour le cas de Ford, la compagnie a par contre demandé une exemption pour sa gamme de voitures de police, afin que celles-ci puissent attraper les criminels en s’approchant furtivement.

Mots-clés voiture électrique