Si vous n’avez pas de relations sexuelles, c’est peut-être à cause de votre smartphone

Avec Tinder et toutes les applications de rencontres disponibles sur le marché, on pourrait croire que les jeunes générations ont une sexualité dense et épanouie, mais il semblerait que cela ne soit pas tout à fait le cas.

En effet, d’après une étude récente publiée dans la revue JAMA Network Open, un homme sur trois entre 18 et 24 ans n’aurait pas eu de relations sexuelles au cours de l’année écoulée. Et le principal responsable serait… le smartphone.

Un couple en train de se faire un câlin

Photo de Becca Tapert – Unsplash

Les chiffres sont éloquents et ils parlent finalement d’eux-mêmes.

Le taux d’inactivité sexuelle en hausse

D’après une étude menée sur le territoire américain et dont les résultats ont été publiés un peu plus tôt dans l’année, le taux d’inactivité sexuelle serait passé de 19 % à 31 % chez les hommes âgés de 18 à 24 ans entre 2000 et 2018.

Par inactivité sexuelle, les chercheurs entendent une période sans sexe d’un an ou plus.

Le bilan ne serait pas plus positif chez les 25-34 ans. L’inactivité sexuelle a en effet doublé chez les hommes (de 7 % à 14 %) et la tendance est bien entendu la même pour les femmes (de 7 % à 13 %). Quant aux personnes qui ont une activité sexuelle, l’étude a démontré que la fréquence de leurs rapports diminuait de plus en plus au fil des années.

Comment expliquer cette tendance ? Selon Jean Twenge, une professeure de psychologie travaillant pour l’Université d’État de San Diego, il s’agirait principalement d’un problème sociétal lié au fantastique essor des technologies de communication.

Désormais et contrairement à ce que nous vivions dans les années 90 ou 2000, les jeunes adultes n’ont plus besoin de sortir et de rencontrer physiquement leurs amis pour passer de bons moments avec eux. Twitter, Facebook, Instagram, WhatsApp ou même Snapchat leur permettent de rester connectés à leurs proches en toute circonstance. Et forcément, s’ils sortent moins, ils ont également moins de relations sexuelles.

Un problème sociétal lié aux nouvelles technologies ?

Mais au-delà de l’essor de ces moyens de communication, il y a aussi une autre variable à prendre en considération : le temps. D’après Twenge, l’explosion des services de streaming comme Netflix, Prime Video ou même OCS fait que les jeunes adultes ont moins de temps pour eux. Par effet de bord, ils sortent aussi moins de chez eux.

Linda de Villers, une sexologue travaillant en Californie, va même plus loin. D’après elle, ces nouveaux moyens de communication ont un impact direct sur notre rapport à l’autre. Le meilleur exemple restant celui des restaurants, où il arrive très fréquemment de voir des personnes attablées ensemble se désintéresser les unes des autres… pour se focaliser sur leur téléphone.

Si l’étude peut prêter à sourire, l’impact de cette inactivité sexuelle ne doit pas être sous-estimé. Pour Linda De Villers, ce manque de rapports sexuels pourrait en effet expliquer l’augmentation de la dépression chez les jeunes adultes et avoir à terme un impact sur leur santé mentale.