Si vous voulez vivre plus vieux, faites-vous castrer

Il existerait un moyen très efficace d’améliorer notre longévité. Cependant, il consiste en une altération assez sévère du corps, ce qui en fait une approche qui peut ne pas plaire.

Qu’est-ce qui permet de vivre plus longtemps ? Une alimentation saine et une activité sportive régulière sont les réponses habituelles à cette question. Les femmes sont plus enclines à manger, mais elles peuvent ne pas souvent pratiquer du sport. Cela ne les empêche pas de détenir les records de longévité. Jeanne Calment était l’ancienne doyenne de l’humanité. La Française avait 122 ans à sa mort en 1997. La personne actuellement la plus vieille du monde est la Japonaise Kane Tanaka, âgée de 118 ans. Il est intéressant de noter que les 10 personnes les plus âgées encore en vie sont toutes des femmes.

Deux personnes âgées en train de marcher
Crédits Pixabay

Qu’est-ce que la femme a de plus que l’homme ? Ou plutôt, qu’est-ce que la femme a de moins que l’homme ? Les testicules selon une équipe de l’université d’Otago, en Nouvelle-Zélande. La castration ralentit le vieillissement, expliquent les chercheurs dans un papier paru dans le journal scientifique eLife.

Observé sur les moutons et applicable sur les hommes

« Les fermiers et les scientifiques savent depuis un certain temps que les moutons mâles castrés vivent en moyenne beaucoup plus longtemps que les spécimens qui ne le sont pas », raconte l’auteure de l’étude Victoria Sugrue. La chercheuse et son équipe sont les premiers à avoir vérifié ce principe via une analyse d’ADN. L’étude témoigne également du développement des outils pour observer le réceptacle de l’information génétique. Grâce à des recherches de pointe sur l’ADN, les scientifiques peuvent mieux comprendre le vieillissement humain et celui des autres espèces animales.

Steve Horvath de l’université de Californie à Los Angeles fait partie de l’équipe dirigée par Sugrue. On doit à ce professeur le concept de l’horloge épigénétique. Il s’agit d’un test génétique et biochimique qui permet de déterminer l’âge. La procédure indique les niveaux de méthylation, un phénomène biologique considéré comme la clé du vieillissement.

« Nous avons développé un moyen de mesurer l’âge biologique d’un large éventail de mammifères. Nous avons examiné plus de 200 espèces jusqu’à présent et découvert une similitude surprenante dans laquelle les animaux vieillissent », explique Horvath. Cela signifie ainsi que le principe observé sur les moutons est applicable aux hommes. À noter que la longévité moyenne des moutons est de 10 ans. Un mâle castré peut vivre jusqu’à 16 ans.

A lire aussi : On ne vit pas plus vieux, on meurt simplement moins jeune

La castration pour neutraliser les effets des hormones mâles sur le vieillissement

Le travail de l’équipe internationale de l’université d’Otago a permis d’isoler les effets des hormones sur le vieillissement. Neutraliser ces effets peut se faire de manière chirurgicale, notamment avec une ablation des testicules. La castration fait apparaître « des caractéristiques très féminines à des endroits spécifiques de l’ADN ».

Les conclusions de la recherche établissent clairement que les hommes et les femmes ne sont pas égaux face au vieillissement de l’ADN.