Siri a été hacké

Pas mal de gens s’intéressent à Siri en ce moment. Et certains vont même très très loin en tentant de comprendre comment fonctionne l’assistant d’Apple. Or justement, la société de développement d’applications mobiles Applidium aurait fait une incroyable percée et nos gentils bidouilleurs seraient même parvenus à découvrir le fonctionnement secret et mystérieux de l’outil en déchiffrant son protocole. Mieux, avec les informations dont ils disposent, il serait même possible de réaliser une application pouvant tirer pleinement office des possibilités de Siri. En d’autres termes, cela veut dire que ce dernier serait susceptible de fonctionner… sur n’importe quel terminal !

Siri a été hacké

Pour parvenir à leurs fins, les gars d’Applidium ont tout simplement sniffé le trafic sur l’iPhone avec un utilitaire dédié connu sous le nom de “tcpdump”. Ils ont ainsi découvert que toutes les données envoyées par Siri partaient directement vers un serveur de Cupertino, un serveur du nom de “guzzoni.apple.com”. Et bien évidemment, afin de sécuriser l’ensemble, cette fameuse connexion est chiffrée et vérifiée. Là où cela devient très amusant, c’est qu’il leur a suffit de créer un faux certificat pour parvenir à communiquer avec ce fameux serveur. Finger in the nose. Notons toutefois que pour faire son office, ce certificat doit nécessairement comporter un identifiant valide et propre à… l’iPhone 4S. Bah oui, ce serait vraiment trop facile autrement, mais cet identifiant prouve tout de même une chose, à savoir que la Pomme Croquée a vraiment tout fait pour restreindre le fonctionnement de son assistant à son dernier mobile. Pas très sympa, d’ailleurs.

Alors bien sûr, cette découverte est très importante. Forcément, puisque ça veut dire que Siri peut parfaitement fonctionner avec n’importe quelle application. En gros, donc, il suffirait de pas grand chose pour voir débarquer des clients Siri sur Windows, Mac OS, Linux ou encore… Google Android. Inutile de préciser qu’Apple risque de prendre très rapidement des mesures pour éviter ces “dérives” (si on peut dire) mais cette histoire est quand même très marrante et elle ne manquera sans doute pas d’inspirer certains développeurs.

En tout cas on l’espère.

Via

Mots-clés appleiphone 4ssiri